Archives de catégorie : LES EXPRESSIONS FRANÇAISES

Vieux comme hÉRODE – DATER DE mathusalem

Image de présentation de l’article : Etude de vieillard en terre cuite de Philippe-Laurent Roland (1746-1816)

« Vieux comme Hérode »

est une expression qui n’est pas utilisée pour désigner une personne très âgée mais plutôt pour une chose que l’on considère comme très vieille.

« Je ne veux pas de ton manteau, il est vieux comme Hérode ».

Hérode le Grand ou l’Ascalonite est le plus connu d’une lignée de rois qui régnèrent sur les anciennes provinces de Palestine et d’Israël à partir de l’an 37 avant Jésus-Christ. Il est tristement célèbre pour avoir fait tuer tous les enfants de Bethléem âgés de moins de deux ans après avoir été informé de la naissance du Christ annoncé comme le roi des Juifs (le massacre des innocents).

Aucun des rois hérodiens n’a vécu assez longtemps (comme Mathusalem ci-dessous) pour qu’on lui dédie une expression. Mais il faut noter qu’Hérode 1er ou Hérode le Grand était souvent appelé le vieil Hérode par rapport à ses descendants Hérode-Antipas, Hérode-Philippe, Hérode-Agrippa I, Hérode-Agrippa II.

« Dater de Mathusalem »

est une expression qui s’applique à une chose très ancienne, très vieille tout comme l’expression ci-dessus « vieux comme Hérode ».

« Il date de Mathusalem ton poste de télévision ! »

Mathusalem est un personnage de la Bible (Livre de la Genèse). Il aurait vécu 969 ans et reste le patriarche le plus âgé de l’ancien testament. Son nom signifie en hébreu « Celui qui a congédié la mort ».

Être pauvre comme job

  Retour → « Origine des expressions françaises »

C’est une expression qui est apparue au 14e siècle dont l’origine vient d’un personnage de la Bible. « Être pauvre comme Job » signifie manquer cruellement d’argent, être misérable, dans un dénuement extrême.

Dans l’Ancien Testament, Job était un homme heureux avec sa femme et ses 10 enfants et beaucoup de serviteurs. Il était très riche, possédait un grand nombre de troupeaux et était connu comme un homme irréprochable, se tenant à l’écart du mal et très croyant. Un homme comblé, aimé et respecté.

Un jour, les Anges viennent faire leur rapport à Dieu. Satan s’est glissé parmi eux. Dieu lui demande alors :

– D’où viens-tu donc ?

– Je viens de faire un tour sur Terre.

– Tu as sûrement remarqué mon serviteur Job, il n’a pas son pareil sur Terre. C’est un homme irréprochable et droit. Il m’est fidèle et se tient à l’écart du mal.

– Si Job t’es fidèle est-ce gratuitement ? Ne le protèges-tu pas de tous côtés, comme par une clôture, lui, sa famille et ses biens ? Tu as si bien favorisé ce qu’il a entrepris que ses troupeaux sont répandus sur tout le pays. Mais si tu oses toucher à ce qu’il possède, il te maudira ouvertement.

– Eh bien, répondit Dieu, tu peux disposer de tout ce qu’il possède. Mais garde-toi de toucher à lui-même !

Satan considérait que Job était gâté, que tout lui réussissait et qu’il ne lui était pas difficile, dans ces conditions très favorables, d’être très pieux.

C’est alors que les malheurs s’abattirent sur Job afin que le diable puisse tester sa grande foi en Dieu.

Tout d’abord, ses troupeaux de boeufs et d’ânesses ainsi que leurs gardiens furent massacrés.

La foudre tomba sur les troupeaux de moutons ainsi que sur leurs gardiens et les brûla. Les chameaux et les domestiques qui s’en occupaient furent exterminés également.

Un ouragan venant du désert fit s’effondrer la maison de Job dans laquelle ses 10 enfants étaient réunis pour partager un repas. Ils moururent écrasés.

Devant tant de malheurs successifs, Job se leva, retira son manteau et dit :

– Je suis sorti tout nu du ventre de ma mère, je retournerai nu dans le ventre de la Terre. Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Il faut continuer de remercier le Seigneur.

Dieu avait ainsi gagné contre Satan. Job, meurtri par la perte de ses enfants , de ses serviteurs, de ses troupeaux et ruiné, conservait quand même sa foi en Dieu. Satan n’accepta pas sa défaite et demanda une nouvelle mise à l’épreuve.

Job fut atteint d’ulcères sur tout le corps et termina sa décrépitude dans la cendre, se grattant avec un tesson de bouteille. Sa femme et ses amis l’incitèrent à renier Dieu avant de mourir. Job refusa et dit : « Si nous acceptons de Dieu le bonheur, pourquoi refuserions-nous de lui le malheur ? »

Satan eut alors la preuve que la foi de Job était sincère et inébranlable.

Dieu, ému par le sort de Job, lui rendit tout ce qu’il avait perdu en double. Celui-ci fonda une nouvelle famille de 10 enfants et vécut jusqu’à 140 ans.

Expressions avec le verbe MANGER

Retour à la page « Expressions françaises »

PROVERBE : Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. 

Voir mon autre article sur les SYNONYMES de « MANGER »

Ci-dessous, les expressions courantes avec le verbe manger

Manger sur le pouce Manger rapidement un sandwich ou autre chose sans s’attabler.
« La réunion s’est terminée tard, j’ai mangé sur le pouce à midi et j’ai une faim de loup ! »
Manger avec un lance-pierres Manger rapidement attablé ou non mais très rapidement en étant pressé.
Manger (bouffer -+familier-) de la vache enragée Voilà une expression qui progressivement change de sens au fil des années.
À l’origine c’est une expression qui est apparue au XVIIIe siècle (18e) et qui signifiait vivre  dans la misère au point de manger les bêtes malades comme la vache enragée.  Subir beaucoup de privations.
« Je peux dire que j’ai mangé de la vache enragée pendant toutes ces années de guerre ».
.
(De nos jours, certaines personnes utilisent mal cette expression  en lui donnant  un sens différent  : « être très énervé ».« Mais qu’est-ce qu’elle a aujourd’hui ? Elle a mangé de la vache enragée ? »)
Manger du pain sec  Cette expression est moins forte que celle ci-dessus « manger de la vache enragée » mais elle s’utilise pour décrire une période dure à traverser avec beaucoup de difficultés financières.
Manger les pissenlits par la racine On emploie cette expression populaire pour parler d’une personne morte et enterrée.
« Il était déjà âgé quand on le voyait à sa fenêtre. Il doit manger les pissenlits par la racine à présent ».
 Manger ses mots Parler sans bien articuler. « L’écrivaine Françoise Sagan mangeait ses mots quand elle parlait ».
Avoir mangé du lion  Avoir beaucoup d’énergie,
« Quelle énergie ce matin ! Tu as mangé du lion ? »
Avoir du pain sur la planche  Avoir beaucoup de travail en attente.
« Tu veux restaurer cette maison en ruine ? Eh bien, tu as du pain sur la planche ! »
Manger comme un cochon Manger salement.
« Prends ta fourchette pour manger les pâtes ! Tu manges vraiment comme un cochon ! »
Ça ne mange pas de pain Ça ne coûte rien, même si ça n’a aucun intérêt.  Ça ne requiert aucune dépense et ne fait prendre aucun risque. Ça n’engage à rien d’essayer.
« Tu pourrais sourire au moins, ça mange pas d’pain ! »
Manger comme un ogre

Manger comme quatre

 Manger énormément.
« Si tu reçois Alain chez toi à manger, prévois une grande quantité de nourriture ! Il mange comme un ogre (il mange comme quatre) ! »
Ne pas se laisser manger (tondre) la laine sur le dos  Ne pas se laisser exploiter, volé.
« Il est bête aussi ! Pourquoi est-ce qu’il s’est laissé manger la laine sur le dos sans réagir ? »
Manger dans la main à quelqu’un  Se dit à propos d’une personne totalement soumise à une autre, obéissante, toujours en accord avec cette dernière, sans libre-arbitre.
« Tu as vu la réaction du comptable envers le patron hier ? C’est fou, il lui mange dans la main ! »
Manger (bouffer -+ familier-) la grenouille Faire faillite (signification plus ancienne :  dilapider une somme d’argent dont on avait la responsabilité, la garde).
« Il avait tout pour réussir. Un café qui marchait bien. Mais au bout de deux ans, à force d’offrir des verres à tout le monde, il a mangé la grenouille ! »
 Manger des yeux  Dévorer du regard, regarder quelque chose ou quelqu’un avec envie.
« Il y a un homme assis là-bas qui te mange des yeux. Tu le connais ? ».
Un garde-manger C’est une armoire ou un placard qui sert à conserver les aliments.
Manger (bouffer -+familier) à tous les râteliers Se dit d’une personne sans scrupule qui tire avantage de toutes les situations. de plusieurs sources de profit.
« Ne le choisis pas comme conseiller, cet homme-là mange à tous les râteliers ! Il ne peut que te trahir »
Manger du bout des dents Expression qui est équivalente au verbe  grignoter mais sans appétit, avec un certain dégoût, sans envie.
Manger comme un moineau (avoir un appétit de moineau)  Manger très peu. Se contenter de peu.
Manger la consigne  Oublier une recommandation.
« Jérôme devait venir me chercher à 10h00. Il est 11h00 et il n’est pas là. Il a mangé la consigne ! »
Ne pas savoir à quelle sauce on va être mangé Ne pas savoir quel sort nous attend, ce qui va nous arriver. « C’est pénible d’apprendre que la société va être rachetée sans savoir à quelle sauce on va être mangé ».
Manger comme un goinfre Manger beaucoup, salement.  Manger comme un cochon mais avec avidité.
 Manger à belles dents  Manger avec appétit.  « Tu dis que ton fils ne mange pas mais tu aurais dû le voir manger à belles dents sa cuisse de poulet à midi ! »

L’adverbe « Tant »

> Retour page « Expressions françaises »

 

 

Testez  vos  connaissances   et   faites le quizz qui vous propose de choisir entre TANT (adverbe) et TEMPS  (nom masculin) – 20 questions –
Pour faire le quizz CLIQUEZ LÀ !
Tant bien que mal
Expression signifiant « avec peine », « avec difficulté ».
Il a réussi à avoir son Bac tant bien que mal.
 Tant pis
Signifie « C’est dommage », marque le regret.
Tu ne veux pas venir en vacances avec nous ? Tant pis pour toi !
 Tant mieux
Signifie « C’est mieux comme cela », « C’est bien », « C’est une bonne chose », « Heureusement ».
-Comment va ton père ?
– Il s’est remis de sa dépression, ça va bien
maintenant.
– Ah ! Tant mieux !
Tant et plus

(prononcez tantéplusse)

Signifie : « en abondance », « plus qu’il ne faut », « énormément », « en très grande quantité ».
– Les inégalités de revenus se creusent tant et plus. Nous allons vers une ploutocratie.
 Tant s’en faut
 Signifie « Bien au contraire », « Loin de là ». Moins utilisé que « bien au contraire », « au contraire » ou « loin de là ». Il existe aussi une expression qui associe « tant s’en faut » et « loin de là » qui est « loin s’en faut ».
– Il ne manque pas d’humour, tant s’en faut. (il ne manque pas d’humour, bien au contraire).
 Un tant soit peu
Signifie  « un minimum », « à un degré infime », « ne serait-ce qu’un petit peu ».
– Ce travail nécessite d’être un tant soit peu soigneux.
 Tant et si bien que
Signifie « de telle manière que », « à un tel point que », « de telle sorte que »
– Ce slogan a tant et si bien marqué la campagne publicitaire des années 80, qu’aujourd’hui encore, de nombreux consommateurs s’en souviennent.
– Il a arrosé et même noyé son abricotier avec des litres d’eau cet été tant et si bien que l’arbre est en train de crever à présent.
 Tant que…
 Peut signifier « Aussi longtemps que ».

– Tant que je dirigerai ce pays, les impôts n’augmenteront pas. (aussi longtemps que, pendant la période où)

– Je reste sceptique tant qu’on ne me fournit pas de preuves.

Peut signifier « autant que »

– Rien ne blesse tant que l’indifférence. (ou « rien ne blesse autant que l’indifférence »).

 Tant qu’à faire
Familier, signifie « quand on a décidé de faire quelque chose autant la faire bien ou en faire une autre en rapport avec la première », « s’il faut »
– Et tant qu’à faire pourquoi ne pas confier au grand commerce l’administration des hôpitaux !– Tant qu’à faire un emballage, autant le faire coloré. 
 Tant / Tant de
Dans le sens de « tellement »
– Il y a tant de gens démesurément riches dans ce monde !
– Tant de stupidité en une seule personne me rend perplexe !
– J’ai tant à faire que je ne sais pas où commencer.
 Tant que
 Signifie « tout le temps que », « aussi longtemps que »
– Tant que tu as la santé, profites bien de la vie.
– On pourrait aller se promener le long de la mer tant qu’il ne pleut pas.
– Tant que tu ne m’auras pas redonné mon téléphone portable, je ne te dirai rien. 
 Tant de … que
Tellement…que
– J’ai voulu aller voir l’arrivée du Tour de France mais il y a avait tant de monde que je n’ai rien vu.
 Si tant est que
Signifie « à supposer que », « en admettant que », « s’il est vrai que.
– Si tant est qu’il ait fait cela, je ne peux pas lui en vouloir.
– Tout est possible, si tant est que tu veuilles bien m’aider. 
 En tant que
Signifie « comme » 

Début d’un discours :  Mes chers administrés,  en tant que Maire de cette ville…

– En tant que représentant des parents d’élèves, je m’oppose à cette décision.

– En tant que mère de deux enfants, je sais très bien que l’adolescence est un moment difficile à passer.

 Tant qu’à
Signifie « puisqu’il faut que »
– Tant qu’à rester encore une nuit dans cette ville, autant aller à l’hôtel.

 

Expression avec le mot « temps »

>>> Retour → « Liste des expressions françaises »

Voici une liste d’expressions courantes avec le mot « temps ».

Le temps c’est de l’argent

Time is money  (expression d’origine anglaise)

Les temps sont durs

. On traverse une période difficile, les temps sont durs pour les chômeurs de longue durée. 

Il faut laisser le temps au temps / du temps au temps

Proverbe qui  célèbre la patience. Il faut compter sur l’écoulement du temps pour qu’une situation compliquée s’arrange, qu’un problème se résolve.  Ne rien faire et attendre. « Nous réussirons à mener à bien ce projet un jour. Il faut laisser du temps au temps ».

Vivre de l’air du temps

Vivre de peu, sans moyen
. Il a toujours vécu de l’air du temps et ça ne changera pas. 

Il y a un temps pour tout

Expression tirée de la Bible. « Un temps pour enfanter et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher, un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour pleurer et un temps pour rire… ». Cette expression se rapproche de celle ci-dessous « chaque chose en son temps ». Un bonne chose si elle est réalisée à contre-temps, pas au bon moment peut se révéler mauvaise.

Autres temps, autres moeurs.

À chaque changement d’époque, on change de comportements. Les choses évoluent avec le temps.

Chaque chose en son temps

Faire les choses l’une après l’autre sans griller les étapes et sans précipitation.
On va déjà nettoyer les murs, boucher les trous et ensuite on pourra commencer à tapisser. Chaque chose en son temps ».

Continuer la lecture de Expression avec le mot « temps »