Category Archives: PRECISIONS SUR LE LANGAGE

L’adverbe “Tant”

> Retour page “Expressions françaises”

 

 

Testez  vos  connaissances   et   faites le quizz qui vous propose de choisir entre tant (adverbe) et temps (nom masculin)
Pour faire le quizz CLIQUEZ LÀ !
Tant bien que mal
Expression signifiant “avec peine”, “avec difficulté”.
Il a réussi à avoir son Bac tant bien que mal.
 Tant pis
Signifie “C’est dommage”, marque le regret.
Tu ne veux pas venir en vacances avec nous ? Tant pis pour toi !
 Tant mieux
Signifie “C’est mieux comme cela”, “C’est bien”, “C’est une bonne chose”, “Heureusement”.
-Comment va ton père ?
– Il s’est remis de sa dépression, ça va bien
maintenant.
– Ah ! Tant mieux !
Tant et plus

(prononcez tantéplusse)

Signifie : “en abondance”, “plus qu’il ne faut”, “énormément”, “en très grande quantité”.
– Les inégalités de revenus se creusent tant et plus. Nous allons vers une ploutocratie.
 Tant s’en faut
 Signifie “Bien au contraire”, “Loin de là”. Moins utilisé que “bien au contraire”, “au contraire” ou “loin de là”. Il existe aussi une expression qui associe “tant s’en faut” et “loin de là” qui est “loin s’en faut”.
– Il ne manque pas d’humour, tant s’en faut. (il ne manque pas d’humour, bien au contraire).
 Un tant soit peu
Signifie  “un minimum”, “à un degré infime”, “ne serait-ce qu’un petit peu”.
– Ce travail nécessite d’être un tant soit peu soigneux.
 Tant et si bien que
Signifie “de telle manière que”, “à un tel point que”, “de telle sorte que”
– Ce slogan a tant et si bien marqué la campagne publicitaire des années 80, qu’aujourd’hui encore, de nombreux consommateurs s’en souviennent.
– Il a arrosé et même noyé son abricotier avec des litres d’eau cet été tant et si bien que l’arbre est en train de crever à présent.
 Tant que…
 Peut signifier “Aussi longtemps que”.

– Tant que je dirigerai ce pays, les impôts n’augmenteront pas. (aussi longtemps que, pendant la période où)

– Je reste sceptique tant qu’on ne me fournit pas de preuves.

Peut signifier “autant que”

– Rien ne blesse tant que l’indifférence. (ou “rien ne blesse autant que l’indifférence”).

 Tant qu’à faire
Familier, signifie “quand on a décidé de faire quelque chose autant la faire bien ou en faire une autre en rapport avec la première”, “s’il faut”
– Et tant qu’à faire pourquoi ne pas confier au grand commerce l’administration des hôpitaux !– Tant qu’à faire un emballage, autant le faire coloré. 
 Tant / Tant de
Dans le sens de “tellement”
– Il y a tant de gens démesurément riches dans ce monde !
– Tant de stupidité en une seule personne me rend perplexe !
– J’ai tant à faire que je ne sais pas où commencer.
 Tant que
 Signifie “tout le temps que”, “aussi longtemps que”
– Tant que tu as la santé, profites bien de la vie.
– On pourrait aller se promener le long de la mer tant qu’il ne pleut pas.
– Tant que tu ne m’auras pas redonné mon téléphone portable, je ne te dirai rien. 
 Tant de … que
Tellement…que
– J’ai voulu aller voir l’arrivée du Tour de France mais il y a avait tant de monde que je n’ai rien vu.
 Si tant est que
Signifie “à supposer que”, “en admettant que”, “s’il est vrai que.
– Si tant est qu’il ait fait cela, je ne peux pas lui en vouloir.
– Tout est possible, si tant est que tu veuilles bien m’aider. 
 En tant que
Signifie “comme” 

Début d’un discours :  Mes chers administrés,  en tant que Maire de cette ville…

– En tant que représentant des parents d’élèves, je m’oppose à cette décision.

– En tant que mère de deux enfants, je sais très bien que l’adolescence est un moment difficile à passer.

 Tant qu’à
Signifie “puisqu’il faut que”
– Tant qu’à rester encore une nuit dans cette ville, autant aller à l’hôtel.

 

Le suffixe -cide, un vrai tueur !

Le suffixe -cide est un tueur parce qu’il signifie “qui tue” et il tue le radical qui le précède. Son origine est latine et vient du verbe “caedere” :  frapper, abattre, tuer.

Ainsi, un homicide c’est le fait de tuer un être humain. Le radical vient du latin “homo” qui veut dire “homme”.

Un acte fraticide : un acte qui entraîne la mort  d’un frère ou d’une soeur. Le radical d’origine latine étant “frater” qui signifie “frère”. (la fratrie : l’ensemble des frères et soeurs d’une même famille).

Ci-dessous une liste des mots que l’on utilise le plus souvent mais il en existe beaucoup d’autres moins connus.

Un acaricide

Substance qui tue les acariens
(adjectif : acaricide)

Un arboricide

Produit qui  détruit les arbres
(adjectif : aboricide)

Un coricide

Qui supprime les cors aux pieds
(adjectif : coricide)

Un déicide

 Vient du latin Deus = Dieu

C’est le meurtre de Dieu  (du concept) OU  Celui qui a tué Dieu

(adjectif : déicide)

Un éthnocide

C’est la destruction de la culture ou de la civilisation d’une ethnie.

(adjectif : éthnocide)

Un foeticide

Provoquant la mort d’un foetus
(adjectif : foeticide)

Un fongicide

Substance pour éliminer les champignons-parasites sur les végétaux.
(adjectif : fongicide)

Un fratricide

Origine latine : “frater” = “frère” – Le meurtre d’un frère ou d’une soeur.

(adjectif : fratricide / “une guerre fratricide”)

Un génocide

C’est l’extermination d’un groupe humain ayant une même nationalité, religion, culture… C’est un crime contre l’humanité.
(adjectif : génocidaire)

Un homicide

Le fait de tuer un être humain, homme ou femme que cette action soit volontaire ou non. “L’homme a été condamné pour homicide involontaire”.
(adjectif  : homicide ou homicidaire / “avoir des pensées homicidaires ou homicides”)

Un herbicide

Produit pour supprimer les mauvaises herbes.
(adjectif : herbicide)

Un infanticide

Vient du latin : infans = enfant – Le meurtre d’un enfant.
(adjectif : infanticide)

Un insecticide

Produit pour tuer les insectes.
(adjectif : insecticide)

Un larvicide

Produit pour tuer les larves.
(adjectif : larvicide)

Un matricide

Le meurtre de la mère.
Vient du latin : “mater” qui veut dire “mère”
(adjectif : matricide)

Un parricide

Le meurtre du père.
Vient du latin “pater” qui veut dire “père”.
(adjectif : parricide)

 Un pesticide

Produit chimique destiné à supprimer les parasites sur les cultures, qu’ils soient d’origine animale ou végétale.
Vient du latin “pestis” qui signifie “fléau”.
Un fongicide pour éliminer les champignons. Un herbicide pour supprimer les mauvaises herbes, un insecticide pour tuer les insectes ravageurs.

 Un raticide

Produit pour tuer les rats.
(adjectif : raticide)

Un régicide

Le meurtre d’un roi ou d’une reine. Vient du latin : “rex” qui signifie “roi”.
(adjectif : régicide)

Un suicide

Le fait de se donner la mort.
(adjectif : suicidaire)

Signification du verbe “contenir” (se)

CONTENIR

Le verbe “contenir” signifie :

1 -Avoir une capacité de, avoir une contenance de, en fonction d’une étendue, capacité en parlant d’un objet creux, un lieu vide…

– Le Stade de France peut contenir un peu plus de 81000 spectateurs. (= être rempli)

– Dans la région de Bordeaux, un jéroboam contient cinq litres de vin.

– Mon garage peut contenir jusqu’à cinq voitures.

2 – “Contenir” dans le sens de “renfermer quelque chose” au sens propre comme au sens figuré.

– Tu ne m’as pas dit ce que contenait la lettre de ton oncle. Il t’invite à passer l’été sur son bateau ? (ce qui est écrit)

– Il y a un colis qui est arrivé par la poste, je me demande ce qu’il contient. (quel est l’objet à l’intérieur)

– C’est une boisson dont il faut se méfier car elle est sucrée mais elle contient de l’alcool.

– Ce dictionnaire contient 50 000 mots.

3 – Retenir dans certains limites, empêcher de se répandre, de se manifester.

– Le service d’ordre a dû intervenir sévèrement pour contenir la foule en délire.

– Il avait du mal à contenir sa douleur pendant qu’il se faisait tatouer.

– Vous devez contenir cet incendie jusqu’à ce que les avions bombardiers d’eau viennent en renfort.

SE CONTENIR

“Se contenir” signifie se contrôler et résister à la tentation de laisser aller ses sentiments ou ses émotions surtout si cela doit entraîner de la violence en paroles ou en actes. Synonyme : “se retenir”

– Quand je l’ai entendu parler de la sorte, j’ai vraiment eu du mal à me contenir ! (= j’ai vraiment eu du mal à ne pas réagir à ses paroles)

Extrait de “Marie-Antoinette la mal aimée” d’Hortense Dufour : “Il adore la voir rougir, se contenir, mordre la lèvre épaisse des Habsbourg pour ne point laisser éclater son orgueil blessé”.

Signification du verbe “maintenir” (se)

⇒ Retour à “Précisions sur la langue française et sa grammaire”

MAINTENIR

Le verbe “maintenir” signifie :

1 – “tenir fixe”, “garder dans une position stable”, “empêcher de bouger”

– C’est cette poutre qui maintient la charpente.

– Pour utiliser cet appareil, il faut maintenir ces deux boutons enfoncés pendant trois secondes.

  2 – “empêcher de remuer, d’avancer, immobiliser”

– Aidez-moi à  maintenir ce malade, je ne peux pas lui faire la piqûre !

– Maintenez le ! J’appelle la police !

3 – “conserver dans le même état”

– Comment va ton père ? Sa santé ?
– Ça se maintient. Il n’y a pas d’évolution significative.

– Et maintenant, vous maintenez les yeux fermés jusqu’à ce que je vous dise de les rouvrir.

4 – “Continuer à affirmer, à soutenir”

– Monsieur le ministre, est-ce que vous maintenez vos accusations contre le président ?

– Je maintiens que j’ai vu un OVNI dans le ciel hier soir !

5 – “Faire durer quelque chose”

– De nouvelles aides ont été octroyées pour maintenir en vie l’entreprise en faillite.

– Dans un livre, sa mère explique comment Vincent lui a demandé de promettre de  ne pas le maintenir en vie s’il lui arrivait quelque chose.

– Il est bien difficile de maintenir la paix dans ce pays !

SE MAINTENIR

Signifie “rester stable, dans le même état, dans la même situation”, “durer”

– L’activité physique est essentielle pour se maintenir en bonne santé.

– Le chômage se maintient à un niveau record dans la zone euro.

– Si la tendance se maintient au cours des prochaines années, on peut s’attendre à ce que les températures mondiales s’élèvent de 4 à 6 degrés Celsius à la fin de ce siècle.

 

 

Migrer, immigrer, émigrer, s’expatrier

⇒ Retour à “Précisions sur la langue française et sa grammaire”

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Migration

On parle de migration pour  des humains, des animaux ou des choses. Il s’agit de déplacements soit  d’un pays à un autre, soit  d’une région à une autre ou tout simplement d’un endroit à un autre.

Les flux migratoires ou vagues migratoires ce sont les différents mouvements de population entrant ou sortant d’un pays (immigrés, émigrés) ou bien les déplacements de population à l’intérieur même d’un pays. Par exemple, on parle de la migration estivale des Français qui rejoignent en masse les régions touristiques de France afin de profiter des vacances  d’été.

Mouvements migratoiresClic ↑ pour agrandir l’image
Carte (en espagnol) des mouvements migratoires au XIXe siècle (1)

On connaît aussi les fortes migrations humaines du XIXe siècle (1), particulièrement vers l’Amérique.

Les oiseaux migrent également. On les appelle des oiseaux migrateurs. Ils parcourent des kilomètres pour trouver le meilleur endroit où se reproduire.

On regrette les migrations de capitaux vers des paradis fiscaux.

On panique devant la migration de cellules cancéreuses.

Immigration,
un(e) immigré(e), un(e) immigrant(e)
Immigrer

Ceux qui entrent dans un pays autre que le leur pour s’y établir.

Le verbe immigrer, utilisé depuis  le XVIIIe siècle (1), a été formé à partir du latin “immigrare”  qui signifie “entrer dans un lieu” ou “déplacer vers l’intérieur”.

De nos jours, on nomme “immigrés” les personnes d’origine étrangère qui entrent dans un pays légalement ou illégalement pour trouver du travail, des conditions de vie meilleures que dans leur propre pays, et ce   pour une période assez longue ou définitivement.

On parle d’immigration clandestine quand des étrangers se sont introduits dans un pays afin de s’y installer sans avoir reçu de titre de séjour. Ils deviennent alors des “sans-papiers”, terme utilisé par les immigrés eux-mêmes. Aux yeux de l’état, ils restent des clandestins même s’ils sont embauchés par des dirigeants peu scrupuleux qui risquent des peines sévères.

Quelle différence entre un(e) immigré(e) et un(e) immigrant(e) ?

L’immigré(e) est celui ou celle qui est déjà  dans le pays qu’il/elle a choisi pour vivre.

L’immigrant(e) est celui ou celle qui est en train de quitter son pays pour un autre. L’action est en train de se faire. Quand ils arrivent à destination, on parle alors d’immigrés(es). La nuance est assez subtile !

Émigration
Un(e) émigré(e), un(e) émigrant(e)
Émigrer

Ceux qui quittent leur pays pour aller se fixer dans un autre

Le verbe “émigrer” vient du latin “migrare” (“ex = hors de” et “migrare = partir, s’en aller”)

Émigrer c’est l’action de quitter son pays pour des raisons politiques, économiques, fiscales,  religieuses, climatiques… C’est partir de son pays pour peut-être ne jamais revenir. Ce terme “émigré(e)” est apparu dans la langue française dans les premières années de la Révolution française en 1789. Pour les révolutionnaires, ce mot concernait toutes les personnes qui fuyaient la France pour des raisons politiques et bien sûr beaucoup d’entre elles étaient des nobles, riches bourgeois ou religieux.

À la suite d’une terrible famine qui sévit en Irlande dans les années 1846-1848, plusieurs millions d’Irlandais émigrèrent vers l’Amérique pour trouver une vie meilleure.

S’expatrier
Un(e) expatrié(e)  ou encore un(e) expat’

L’origine du mot “expatrié” vient du grec “exo” qui signifie “en dehors de” et “patrida” qui signifie “le pays”.

Il ne faut pas confondre “expatrier quelqu’un” c’est-à-dire “exiler quelqu’un” le faire partir de son pays, obliger quelqu’un à quitter son pays et “s’expatrier” c’est-à-dire décider de quitter sa  patrie pour quelques années afin d’aller vivre dans un autre pays dans le but d’apprendre une langue, d’y travailler, de développer des compétences professionnelles…

Les expatriés sont appelés  aussi “Les Français de l’étranger”. À la différence de l’émigré, son expatriation ne dure quelques années.

Un salarié peut aussi être expatrié pour le compte d’une société française. L’entreprise l’envoie exercer son activité professionnelle à l’étranger et pour une durée limitée.

Ils sont de plus en plus nombreux ces Français, diplôme en poche, à aller vivre dans un autre pays – souvent de même niveau de vie que la France – pour tenter une expérience professionnelle plus enrichissante sur le plan financier comme sur le plan social. C’est une expérience nouvelle !

(1) XVIIIe siècle = 18e siècle // XIXe siècle = 19e siècle
Pour apprendre à lire les chiffres romains, je vous invite à consulter mon article “Les chiffres arabes et les chiffres romains“.