Vue aérienne des Invalides

Hôtel des Invalides – Le Musée de l’Armée

Hôtel des Invalides

PARIS – 7e

Aujourd’hui, l’un des plus grands musées d’art et d’histoire militaire au monde et aussi l’endroit où repose l’empereur Napoléon dans son tombeau, sous le dôme.

L’Hôtel des Invalides fait face à la Seine, au pont Alexandre III et au Petit et Grand Palais.

“Un hostel royal pour y loger tous les officiers et soldats tant estropiés que vieux et caduques”

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


UN PEU D’HISTOIRE

Édit royal d’avril 1674 de Louis XIV : “Nous fondons, établissons et affectons à perpétuité ledit hôtel royal que nous avons qualifié du titre des Invalides, lequel nous faisons construire au bout du faubourg Saint-Germain de notre bonne ville de Paris, pour le logement, subsistance et entretènement (1) de tous les pauvres officiers et soldats de nos troupes qui ont ou seront estropiés ou qui, ayant vieilli dans le service en icelles (2), ne seront plus capables de nous en rendre”.

Le roi Louis XIV venant inaugurer l’église Saint-Louis des Invalides

Tableau de Pierre-Denis Martin – Musée Carnavalet

L’Hôtel des Invalides a été construit à la fin du XVIIe siècle sur ordre de Louis XIV. Il était destiné à accueillir des invalides de guerre de l’armée royale – ceux qui avaient été très grièvement blessés ou bien les invalides trop âgés pour se battre. Il y eut jusqu’à 4000 pensionnaires. Les guerres successives sous la Révolution et l’Empire firent que Napoléon dut créer d’autres annexes pour accueillir les grands blessés comme à Versailles, à Avignon ou à Gand. En 1812, on comptait 26000 invalides. Puis, il y eut une période de paix assez longue et les annexes furent fermées. Il ne restait plus alors que l’Hôtel des Invalides à Paris pour recueillir les militaires estropiés.

AUJOURD’HUI

Les Invalides accueillent encore de nos jours des combattants blessés ou mutilés dans des guerres où la France a été impliquée.

Mais ce que les touristes viennent voir à l’Hôtel des Invalides c’est le tombeau de Napoléon qui repose dans une crypte sous le dôme doré -recouvert de 550 000 feuilles d’or -de l’église Saint-Louis des Invalides. D’autres personnalités militaires y reposent comme  Vauban (le coeur seulement), le Maréchal Leclerc, deux frères de Napoléon 1er…

1,98 m c’est la taille du roi François 1er (1494-1547) qui devait dépasser largement toutes les personnes de sa cour puisque la taille moyenne à cette époque était de 1,50 m. C’est grâce à cette armure (en photo) que l’on a pu connaître sa taille exacte car cet ensemble équestre était un cadeau sur mesure offert par Charles Quint au roi français. Malheureusement, François 1er est mort avant d’avoir pu recevoir ce somptueux cadeau qui a été ramené en France en 1806 sur ordre de Napoléon 1er.

Les visiteurs peuvent aussi admirer les collections anciennes du musée militaire qui figurent parmi les plus belles du monde avec celle de Vienne en Autriche et celle de Madrid en Espagne pour la splendeur, la variété et aussi la qualité des objets proposés. On peut ainsi y voir des armures princières françaises et étrangères, l’armure de François 1er ou celle d’Henri IV par exemple, l’arbalète de Catherine de Médicis, des armures de petits princes qui apprenaient à se battre dès l’âge de 6 ans, -l’armure de Louis XIII-, des cottes de maille, des mousquets, des épées royales, des pistolets, des équipements complets de chevaliers… On peut y voir aussi des uniformes, de l’artillerie enfin tout ce qui se rapporte aux épisodes militaires du XIIIe siècle à 1945.

 

(1) “entretènement” = fait d’entretenir / de maintenir en bon état – ce mot a été remplacé depuis par “entretien”

(2) “icelles” = ancienne façon de dire “celles-ci”

 

 

 

***********Cet article vous a plu ?**********

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *