L’hymne national français: la Marseillaise

Image de présentation de cet article : Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois à l’hôtel de ville de Strasbourg ou chez Dietrich en 1792 (Peintre Isidore Pils, 1849).

ARTICLE 2 DE L’ACTUELLE CONSTITUTION (1958)
La langue de la République est le français.
L’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
L’hymne national est « La Marseillaise ».
La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ».
Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

La  Marseillaise  (dont  le  texte  entier  est   ici)  est  composée de plusieurs couplets mais seul le premier couplet est chanté (1 ou 2 fois comme dans la vidéo ci-dessus). 

Allons enfants de la Patrie
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé (2x)
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!

Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu’un sang impur
Abreuve nos sillons

La Marseillaise

L’hymne  national  français  est  né  en  1792 pendant  les  années révolutionnaires.

« La  Marseillaise »  était  à  l’origine un chant patriotique destiné aux armées  françaises  en  guerre  contre  l’Autriche.  C’est   un   officier français Rouget de Lisle qui l’a composé et intitulé « Chant de guerre pour l’armée du Rhin ».

Ce  chant  serait  sans  doute  tombé  dans   l’oubli   si   l’Assemblée législative n’avait demandé le renfort de 2000 fédérés, gardes nationaux,  de  province pour  protéger  la  ville  de  Paris, l’ennemi autrichien étant aux frontières du pays.

Près de 500 Marseillais ont répondu à l’appel et entamé une longue marche  vers  Paris  du  3 juillet au 29 juillet 1792 avec dans leur sac une copie du chant de guerre. Celui-ci connaît un tel succès à travers la France qu’il devient le chant national le 14 juillet 1795**

Mais  sous  l’empire  de  Napoléon  et   sous   la   Restauration,  il  est interdit pour être à nouveau mis à l’honneur lors de la révolution de 1830.

C’est   alors   que  le   compositeur  Hector  Berlioz   en   fait   une orchestration en hommage à Rouget de Lisle.

L’hymne national français « La Marseillaise » est adopté définitivement sous la 3ème République en 1879.

Les cendres de Rouget de Lisle ont été transférées aux Invalides.

** 14 juillet 1789, début de la révolution française

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.