La “galette des rois” le jour de l’Epiphanie début janvier

Spécificité française : la galette des rois à l’Epiphanie

La “galette des rois” est un gâteau de pâte feuilletée rempli de frangipane bien souvent. Les Français la mangent tous les ans à partir du deuxième dimanche après Noël (début janvier) pour fêter l’Epiphanie – la visite des Rois mages à l’enfant “roi des Juifs” Jésus -. La possibilité d’acheter cette galette s’étend sur quelques semaines. Passée cette période, à moins de la faire soi-même chez soi, la galette est introuvable dans le commerce (sauf congelée).

Je vous donne ce lien du site “meilleurduchef.com” (vous pouvez en trouver d’autres sur internet) mais il faut savoir que c’est assez difficile d’égaler les pâtissiers !

Exemples de fèves

Exemples de fèves

Fève à l'intérieur de la galetteGalette et fèves

La tradition veut qu’à cette occasion on “tire les rois“. C’est à dire qu’une fève est cachée dans le gâteau. On demande bien souvent à un jeune enfant de se cacher sous la table et de désigner la personne qui aura la première part du gâteau, puis la deuxième… Celui qui croque dans la fève devient le “roi” ou la “reine” de la journée et choisit un “roi” ou une “reine” autour de la table. Celui qui a la fève doit acheter une autre galette. Ainsi va la vie en France 🙂

On dépose alors sur la tête du nouveau “roi” la couronne en carton souple doré. (les Français ont peut-être la nostalgie de la monarchie…pourtant nous avons coupé la tête au roi Louis XVI !)

Cette coutume semble très ancienne. Elle nous vient directement des romains qui fêtaient en fin d’année les “Saturnales” dans les premiers siècles de notre ère. Ils fêtaient le rallongement des jours (solstice d’hiver), et offraient des gâteaux à leurs amis.

Au début du christianisme, on fêtait la naissance du Christ. Puis, après que l’Eglise ait fixé  la naissance du Christ le 25 décembre, on a continué cette coutume tous les 6 janvier (jour de l’Epiphanie) pour fêter l’adoration de Jésus par les Rois Mages – Melchior, Gaspard et Balthazar.

Plus tard, les Français appelèrent cette pâtisserie “le gâteau des rois”. Ils avaient coutume d’en donner un à leur seigneur et de payer leurs redevances (impôts) à cette même période aussi.

On peut trouver plusieurs variétés de galette des rois (la plus répandue étant celle en photo ci-dessus avec la fève). Dans le midi de la France, c’est une brioche ou une pâte levée à base de farine, de beurre, de sucre et d’oeufs, parfumée à la fleur d’oranger. Il peut y avoir en plus des fruits confits et cette brioche ou cette pâte peuvent être en forme de couronne quelquefois.

***********Cet article vous a plu ?**********

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *