“Le festival d’Avignon” la ville du théâtre en été

>> Retour vers la page “Les habitudes et les repères dans l’année”

Palais des Papes

Pendant l’été, la France regorge de festivals et de spectacles divers. Je ne vous parle que des plus importants.

LE FESTIVAL D’AVIGNON← clic !

“Un festival de création qui prend des risques”

Pendant presqu’un mois – le mois de juillet – la ville d’Avignon est en ébullition comme tous les ans pour accueillir une des plus grandes manifestations théâtrales au monde.

En 2018, 1538 spectacles, plus de 700 000 spectateurs, festival “in” (au Palais des Papes) et festival “off” dans les théâtres (improvisés souvent) de la ville.

LE FESTIVAL “OFF”

Parade du festival “off” dans les rues d’Avignon juillet 2017

En 2009, le directeur du festival “off”  André Benedetto est décédé (auteur et directeur de théâtre français). Il était considéré comme l’un des fondateurs du festival “off” en 1966. Hommage sur “la théâtrothèque.com“.

 André Benedetto (1934-2009)

 Si vous souhaitez voir d’autres vidéos sur le festival “off” en Avignon, je vous invite à consulter sur Youtube Avignon off 2014 où il y a plusieurs vidéos de spectacles. (mais pas les pièces de théâtre du Palais des Papes !) et aussi le site Avignonleoff.com

Beaucoup de lieux de spectacles dans les nombreux théâtre d’Avignon et dans des endroits improvisés dans la ville elle-même, dans les rues mais les spectacles les plus originaux ou d’avant-garde (surtout des créations et quelquefois des créations spécifiquement pour Avignon) se tiennent au magnifique “Palais des Papes” (le siège de la Papauté au XIVème siècle – la plus grande construction gothique du Moyen-Age).

LE FESTIVAL “IN”

 

←Jean Vilar

Le festival “in” dans le Palais des Papes

C’est un festival qui a été créé en 1947 par Jean Vilar et qui est devenu la plus importante manifestation de l’art théâtral au monde.
Le site officiel du “Festival d’Avignon”
Un autre site dédié au théâtre contemporain

14 Juillet – fête nationale française

Prise de la Bastille et arrestation du gouverneur M. De Launay
Auteur : Jean-Baptiste Lallemand

Il y a plus de 200 ans commençait “La Révolution Française” avec la “prise de la Bastille” le 14 juillet 1789. Le peuple voulait reprendre le pouvoir pour une vie plus juste, plus égalitaire. C’est ainsi qu’est née la 1ère République (1792) et que la monarchie absolue a été supprimée à la mort du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, tous deux guillotinés (1793).

⇑⇑

14 juillet 1790 – Fête de la Fédération
100 000 fédérés venant de Province et
entre 400 000 et 600 000 Parisiens

En 1880, une loi est adoptée par l’Assemblée et le Sénat qui fait du 14 juillet un jour de fête nationale annuel.

Il semble que ce soit plus le 14 juillet 1790  (la fête de la fédération) qui soit commémoré, grande journée anniversaire de la Révolution qui rassembla plusieurs milliers de Français au Champ de Mars à Paris, plutôt que le 14 juillet 1789 qui fut le premier jour de la révolution  mais aussi une journée très sanglante.

Tous les ans, les Français  fêtent cet événement populaire par des feux d’artifice et des bals dans toutes les régions de France. Mais avant cela, il y a, dans la matinée,  le défilé militaire  sur les Champs Elysées devant le Président de la République.

Vidéo ⇓ du défilé du 14 juillet 2018 

Vidéo du feu d’artifice sur la Tour Eiffel en 2018 + concert 

>> Retour vers la page “Les habitudes et les repères dans l’année”

>> Retour à la page “La  République française : 3 valeurs, 4 principes et des symboles”

Au mois de Juillet le Tour de France cycliste

>> Retour vers la page “Les habitudes et repères  dans l’année”

1er Tour de France en 1903 Le Tour de France aujourd’hui

 Le site officiel du TOUR DE FRANCE  / un clic ici !

Maurice Garin : vainqueur du 1er Tour de France en 1903 (voir  l’archive Ina → “Reconstitution du départ du 1er tour de France)

“Le Tour de France” est une course prestigieuse qui a été créée en 1902 sur une idée de Géo Lefèvre et Henri Desgrange. C’est la plus grande course cycliste au monde qui dure presqu’un mois.

Lors de la première course, il y avait 60 partants et 2428 km à faire en vélo.  Le gagnant de ce premier Tour était Maurice Garin en 1903 (photo ci-dessus).

 ⇒1903/2013 =  100 ans de légendes / photos du Tour de France

Depuis cette année 1903, tous les ans le Tour revient comme l’été et les Français se passionnent pour cette course qui en plus fait découvrir des régions de France au passage. J’ai trouvé cette vidéo (en anglais  mais pourquoi s’en priver si c’est bien réalisé ?) qui résume rapidement cette course très difficile.

 

La salade niçoise

>> Retour à la page “La cuisine des Français”

SALADE NIÇOISE AUX ANCHOIS MARINÉS

(TUNA NIÇOISE)

 

Je vous propose une salade niçoise, spécialité culinaire de la région de Nice – près de la frontière italienne – au sud-est de la France. Crudités et huile d’olive….parfait pour l’été ! rafraîchissant  !

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, il n’y a pas de riz dedans mais il peut y avoir des variantes à cette recette. Dans tous les cas on trouve : des poivrons, des tomates, des oignons, des oeufs durs, des olives noires et des crudités (de la salade, des haricots verts, des petits artichauts, du concombre…) et des filets d’anchois (marinés ou non). On peut également mettre du thon en boîte ou du thon frais cuit dans une poêle auparavant – comme dans la recette ci-dessus.

Le texte de la vidéo ↓

On va commencer par mettre les oeufs à cuire dans un grand volume d’eau bouillante salée. Je les pose délicatement et je compte 10 minutes de cuisson.

Je vais cuire pendant 15 à 20 minutes mes pommes de terre à petite ébullition (l’eau doit bouillir doucement).

J’égoutte mes haricots verts (il vaut mieux les passer sous l’eau froide avant de les mettre dans la salade) et je vais les tailler en 3.

J’épluche mon poivron. Je taille les poivrons en lamelles.

J’épluche ma tomate ou je la monde (terme culinaire) (dans la vidéo la tomate est ferme et peut s’éplucher facilement…sinon, je connais une méthode pour enlever la peau des tomates. Il faut plonger la tomate quelques secondes dans de l’eau très chaude…la peau s’enlève très facilement). Je la taille en deux puis en tranches.

Dans un grand volume d’eau bouillante salée (oups, là il bafouille un peu…), je mets mes haricots verts à cuire pendant 6 à 8 minutes.

J’épluche les oignons nouveaux (nouveaux car moins forts en goût que les autres). Je vais les tailler en fines tranches très longues.

J’épluche mon échalote. Je la coupe en deux et je la cisèle le plus finement possible.

Pour la salade, prenez le mélange de salade qui vous convient. Les jeunes pousses : on les lave bien à l’eau fraîche. Les grandes feuilles : on va venir récupérer les coeurs (on va venir…il me semble que c’est une façon de parler de cet endroit de France…à voir ?), superposer les feuilles, les rouler sur elles-mêmes et réaliser une chiffonnade (terme culinaire).

Dans une poêle chaude, je viens verser (encore un… ça doit être une manière de parler du côté du sud-est !) un filet d’huile d’olive. Je colore fortement mes filets de thon, 1 minute de chaque côté. Je retourne mes pavés de thon. Je sors mes pavés de thon, je les réserve (je les mets de côté pour après…réserver : terme culinaire) (il me semble qu’il faut les faire cuire un peu plus car là, sur la vidéo, ils n’ont pas l’air  tout à fait cuit !).

Pour réaliser ma vinaigrette, je verse mes échalotes dans un bol, j’ajoute deux belles pincées de sel, un peu de piment d’Espelette (piment du sud-ouest – du Pays Basque français) ou du poivre, une grande cuillère de vinaigre, et deux cuillères d’huile d’olive.

J’épluche mes pommes de terre encore chaudes. Je taille des tranches régulières dans mes pommes de terre.

J’écale (écaler : terme culinaire qui signifie enlever la coquille) mon oeuf dur en cassant correctement la coquille. J’enlève la coquille. J’ai rincé mes oeufs. Je viens maintenant les tailler ou en lamelles, ou en quartiers.

J’ai maintenant tous les éléments. Je vais monter une salade copieuse. Je commence par mes salades que je mets au centre de l’assiette. Je range autour mes pommes de terre et mes tomates. Je parsème dessus avec les oignons. J’intercale mes oeufs, mes haricots verts, mes bâtonnets de poivron, les anchois marinés ou à l’huile, quelques olives bien sûr, et enfin, je termine par le thon que je pose au centre de l’assiette.

Le secret de cette salade, c’est de préparer ces éléments le plus proche possible de l’instant de consommation ; de surtout éviter de les passer au réfrigérateur et de les assaisonner avec la vinaigrette juste avant de passer à table (juste avant de manger).

 

21 juin fête de la Saint-Jean et fête de la Musique

>> Retour vers la page “Les habitudes et les repères dans l’année”

Le feu de la Saint-Jean

La fête de la Saint-Jean est une fête qui continue à être célébrée autour du 24 Juin pour célébrer le solstice d’été – le moment où le jour est le plus long et où la nuit est la plus courte.

On l’appelle la Saint-Jean car à l’origine on fêtait la nativité de St-Jean-Baptiste, le cousin de Jésus Christ, celui qui l’a baptisé dans le Jourdain. En France, peu de gens connaissent le rapport de cette fête avec St-Jean-Baptiste. C’est plutôt une fête pour accueillir l’été…. Traditionnellement, dans les villages, on faisait les feux de la St-Jean. Un énorme feu autour duquel les gens dansaient en ronde en chantant. Les jeunes gens devaient essayer de sauter au-dessus du feu…des braises… Une habitude aussi voulait qu’à la fin de ce feu, les gens retirent une petite branche toute chaude du feu ; cela les protégeait d’un éventuel incendie dans leur maison.

Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de communes qui font des feux (bien contrôlés, avec les pompiers à côté !). Quelquefois, c’est un feu d’artifice qui le remplace. Il y a bien souvent un bal qui finit la soirée.

⇒   21 juin – fête de la Musique

faîtes de la Musique !

La fête de la musique le 21 Juin coïncide avec le 1er jour de l’été dans l’hémisphère nord.

Jack Lang
Jack Lang

Cette idée de la fête de la musique est venue d’un américain Joel Cohen qui travaillait à Paris, idée qui est devenue réalité grâce à Jack Lang en 1983, alors ministre français de la Culture. Ce fut un succès immédiat et populaire qui s’est tout d’abord propagé à l’Europe et qui, à présent, concerne plus de 110 pays à travers le monde.(nombreux concerts gratuits dans les rues des villes, professionnels de la musique et amateurs mélangés).