Archives par mot-clé : cuisine

La « galette des rois » le jour de l’Epiphanie début janvier

> Retour à la page « Dates repères tout au long de l’année »

>> Retour à la page « La cuisine des Français »

Spécificité française : la galette des rois à l’Epiphanie

La « galette des rois » est un gâteau de pâte feuilletée rempli de frangipane bien souvent. Les Français la mangent tous les ans à partir du deuxième dimanche après Noël (début janvier) pour fêter l’Epiphanie – la visite des Rois mages à l’enfant « roi des Juifs » Jésus -. La possibilité d’acheter cette galette s’étend sur quelques semaines. Passée cette période, à moins de la faire soi-même chez soi, la galette est introuvable dans le commerce (sauf congelée).

Je vous donne ce lien du site « meilleurduchef.com » (vous pouvez en trouver d’autres sur internet) mais il faut savoir que c’est assez difficile d’égaler les pâtissiers !

Exemples de fèves

            

La tradition veut qu’à cette occasion on « tire les rois« . C’est à dire qu’une fève est cachée dans le gâteau. On demande bien souvent à un jeune enfant de se cacher sous la table et de désigner la personne qui aura la première part du gâteau, puis la deuxième… Celui qui croque dans la fève devient le « roi » ou la « reine » de la journée et choisit un « roi » ou une « reine » autour de la table. Celui qui a la fève doit acheter une autre galette. Ainsi va la vie en France 🙂

On dépose alors sur la tête du nouveau « roi » la couronne en carton souple doré. (les Français ont peut-être la nostalgie de la monarchie…pourtant nous avons coupé la tête au roi Louis XVI !)

Cette coutume semble très ancienne. Elle nous vient directement des romains qui fêtaient en fin d’année les « Saturnales » dans les premiers siècles de notre ère. Ils fêtaient le rallongement des jours (solstice d’hiver), et offraient des gâteaux à leurs amis.

Au début du christianisme, on fêtait la naissance du Christ. Puis, après que l’Eglise ait fixé  la naissance du Christ le 25 décembre, on a continué cette coutume tous les 6 janvier (jour de l’Epiphanie) pour fêter l’adoration de Jésus par les Rois Mages – Melchior, Gaspard et Balthazar.

Plus tard, les Français appelèrent cette pâtisserie « le gâteau des rois ». Ils avaient coutume d’en donner un à leur seigneur et de payer leurs redevances (impôts) à cette même période aussi.

On peut trouver plusieurs variétés de galette des rois (la plus répandue étant celle en photo ci-dessus avec la fève). Dans le midi de la France, c’est une brioche ou une pâte levée à base de farine, de beurre, de sucre et d’oeufs, parfumée à la fleur d’oranger. Il peut y avoir en plus des fruits confits et cette brioche ou cette pâte peuvent être en forme de couronne quelquefois.

Termes culinaires utilisés dans les recettes

Paul Bocuse et son site c’est ici !

Cette liste va se compléter au fur et à mesure des recettes que je vais mettre sur ce blog.

Si vous souhaitez connaître plus de mots je vous renvoie à ces sites avec les explications en français des termes culinaires « Sos Cuisine » ou « Dictionnaire cuisine »

Si vous souhaitez avoir la traduction dans votre langue maternelle alors il faut taper dans le moteur de recherche « dictionnaires culinaires ».

A

Appareil
C’est un terme utilisé par les cuisiniers (que je viens de découvrir avec la recette du far breton !) qui veut dire « la préparation ». Bien sûr le mot « appareil » a d’autres sens comme « appareil dentaire », un appareil pour dire une machine…

Assaisonner
Mettre du sel, poivre, de l’huile, du vinaigre et autres condiments ou herbes (tout ça en fonction de la recette évidemment !)

B

Blanchir
Plonger un aliment dans de l’eau chaude bouillante seulement 2 ou 3 minutes.

C

Un chinois Un chinois
C’est une sorte de passoire en forme de cône avec un manche.

Une chiffonnade
« Une chiffonnade » se fait en coupant la salade en fines lanières.

Cul de poule
Terme culinaire inconnu de la plupart des français – terme professionnel signifiant un saladier comme dans la recette de la quiche lorraine.

D

Dorer
Sens courant : « Faire dorer des oignons » par exemple c’est mettre les oignons dans de la graisse chaude et les remuer de temps en temps jusqu’à ce qu’ils prennent une belle couleur blonde. Pareil que « faire revenir ».
Sens proprement culinaire : avec un pinceau déposer sur l’aliment une fine couche de « dorure » – jaune d’oeuf+eau- sur la pâte juste avant de la mettre au four (tourtes). Ça donne une belle couleur dorée après cuisson.

E

Écaler
S’utilise quand on veut dire « retirer la coquille de l’oeuf » quand il est dur. « écaler les oeufs ».

Égoutter
Mettre l’aliment dans une passoire pour laisser passer le jus, ou l’eau

Enfourner
Mettre dans le four

M

Monder
« Monder une tomate » c’est lui enlever la peau après l’avoir trempée quelques secondes dans de l’eau bouillante.

P

Plaque (de cuisson)
C’est la tôle pleine qui est à l’intérieur du four

R

Reposer
« Laisser reposer la pâte » – la laisser quelques instants, une vingtaine de minutes à l’air ambiant – pas dans le réfrigérateur, simplement dans la cuisine.

Réserver
Mettre de côté, en attente.

Revenir
« Faire revenir les morceaux de viande » par exemple, cela veut dire : mettre les morceaux de viande dans de la graisse chaude pour les colorer (même sens que « dorer » dans son sens populaire).

… A suivre …