Archives par mot-clé : feu

Les expressions en rapport avec le feu

Retour à la page “Les expressions et les éléments naturels”

Le feu

. Jeter de l’huile sur le feu = Aggraver une situation / Envenimer les choses

– Alain n’aime pas qu’on lui parle de sa malheureuse expérience dans le désert. Il a rencontré Kévin la semaine dernière. Ils ont parlé ensemble. Evidemment, comme c’était à prévoir, Kévin a jeter de l’huile sur le feu en faisant allusion à son accident de voiture au Sahara !”

– Ce n’est pas la peine de jeter de l’huile sur le feu ! La situation est déjà assez explosive comme ça !

. Griller un feu rouge / Brûler un feu rouge

C’est tout simplement ne pas respecter la signalisation routière lorsqu’on est en voiture.

Le feu vert pour passer et le feu rouge pour s’arrêter. Griller un feu rouge c’est passer au rouge, continuer sur la route comme si le feu était vert.

– Tu as vu celui-là devant ? Il est passé au rouge !”

. Être tout feu tout flamme = C’est être très enthousiasmé par quelque chose / par une situation

– Quand il a reçu la lettre qu’il attendait pour partir en Patagonie, il était tout feu tout flamme.

. Mettre le feu aux poudres

Faire en sorte qu’une situation “explose” (mais pas une vraie explosion).

Dans une conversation par exemple en parlant de quelque chose qui entraîne une réaction violente de l’autre personne (ou des autres personnes).

– Il a fait exprès de lui dire qu’il avait couché avec femme ! Evidemment, il a mis le feu aux poudres !

Ou bien : une situation qui “met le feu aux poudres” et entraîne un déclenchement de choses violentes après.

. Ne pas faire long feu = Ne pas durer longtemps ou ne pas rester longtemps quelque part

– Ce n’était pas la peine de mettre une telle somme d’argent dans ce jouet ! A mon avis, ça va pas faire long feu !”

– Il est arrivé à la soirée où tout le monde était habillé en tenue de soirée, alors qu’on lui avait dit que

c’était une soirée déguisée ! Il est entré dans la salle déguisé en gros lapin, j’aime mieux te dire qu’il n’a pas fait long feu à cette soirée !”

. En mettre sa main au feu = Être tellement sûr de soi que l’on veut bien se faire couper la main pour ça.

– Je suis sûr qu’il va se faire tatouer son nom sur son crâne chauve. J’en mettrais ma main au feu !

(autre expression : J’en mettrais ma main à couper)”

. N’y voir que du feu = Ne s’apercevoir de rien

– Christian dit toujours qu’il est impossible de lui faire manger du fromage. Eh bien, c’est faux !

J’ai fait un plat avec du fromage. Il l’a mangé, l’a même trouvé bon. Il n’y a vu que du feu !”

(il ne s’est pas aperçu qu’il mangeait du fromage)

. Faire feu de tout bois = Savoir utiliser tous les moyens pour faire quelque chose. Savoir profiter des moindres choses, et en tirer profit.

– Marcel, lui, il fait feu de tout bois. Il a toujours des idées pour arranger les choses avec presque rien.

. Avoir le coup de foudre (en rapport avec le feu !) = love at first sight – tombé amoureux subitement, très rapidement.

– Ton grand-père a toujours dit qu’il était tombé subitement amoureux lorsqu’il a vu ta grand-mère.

. Avoir le feu au derrière (familier) / Avoir le feu au

fesses (populaire) / Avoir le feu au cul (vulgaire)

Il y a deux significations pour cette expression :

avoir envie de s’en aller rapidement / être pressé

Deux amis sont assis dans un salon :

– Rémi, tu veux quelque chose à boire ?

– Non merci, je n’ai pas le temps, il faut que j’y aille (il faut que j’y aille = il faut que je parte)

– T’as l’feu au derrière ou quoi ?

autre signification qui s’adresse plutôt aux femmes nymphomanes

– Elle a couché avec la moitié du village, cette fille !

– Elle a l’feu au cul ! (vulgaire !)

. Avoir les joues en feu / Avoir le feu aux joues

Certaines personnes ou bien les enfants souvent ont le feu aux joues ou les joues en feu lorsqu’ils courent ou s’agitent.

21 juin fête de la Saint-Jean et fête de la Musique

>> Retour vers la page “Les habitudes et les repères dans l’année”

Le feu de la Saint-Jean

La fête de la Saint-Jean est une fête qui continue à être célébrée autour du 24 Juin pour célébrer le solstice d’été – le moment où le jour est le plus long et où la nuit est la plus courte.

On l’appelle la Saint-Jean car à l’origine on fêtait la nativité de St-Jean-Baptiste, le cousin de Jésus Christ, celui qui l’a baptisé dans le Jourdain. En France, peu de gens connaissent le rapport de cette fête avec St-Jean-Baptiste. C’est plutôt une fête pour accueillir l’été…. Traditionnellement, dans les villages, on faisait les feux de la St-Jean. Un énorme feu autour duquel les gens dansaient en ronde en chantant. Les jeunes gens devaient essayer de sauter au-dessus du feu…des braises… Une habitude aussi voulait qu’à la fin de ce feu, les gens retirent une petite branche toute chaude du feu ; cela les protégeait d’un éventuel incendie dans leur maison.

Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de communes qui font des feux (bien contrôlés, avec les pompiers à côté !). Quelquefois, c’est un feu d’artifice qui le remplace. Il y a bien souvent un bal qui finit la soirée.

⇒   21 juin – fête de la Musique

faîtes de la Musique !

La fête de la musique le 21 Juin coïncide avec le 1er jour de l’été dans l’hémisphère nord.

Jack Lang
Jack Lang

Cette idée de la fête de la musique est venue d’un américain Joel Cohen qui travaillait à Paris, idée qui est devenue réalité grâce à Jack Lang en 1983, alors ministre français de la Culture. Ce fut un succès immédiat et populaire qui s’est tout d’abord propagé à l’Europe et qui, à présent, concerne plus de 110 pays à travers le monde.(nombreux concerts gratuits dans les rues des villes, professionnels de la musique et amateurs mélangés).