Archives par mot-clé : mots

N – Z Mots français d’origine arabe (ou dialectes)

→ Retour à la page « Mots français d’origine étrangère »

Liste des mots d’origine arabe de A (abricot) à F (flouze)
Liste des mots d’origine arabe de G (gabelle) à M (muezzin)
Ci-dessous une liste des mots les plus courants provenant directement ou indirectement de la langue arabe ou dialectes et qui sont entrés dans la langue française.

 N

N

Un nabab (nuwwāb pluriel de naib = lieutenant, représentant, remplaçant) – À l’origine le mot arabe (nuwwab) a été emprunté par l’ourdou ou le hindi (nawab  ou nawaab) (langues indiennes) et désignait un souverain indien de confession musulmane.   Puis  ce mot s’est transformé en (nababo) en portugais. Au 18e siècle, l’anglais le transforme en (nabob). Il qualifie alors un Européen qui a fait fortune en Inde. Finalement, le français emprunte (nabob) à l’anglais et le transforme en (nabab). – Un nabab dans son sens actuel est un homme très riche qui fait étalage de sa richesse.
.
Lac Natron

Le natron (natrūn) Mot français issu de l’espagnol (natrón)lui-même emprunté à l’arabe (natrūn) dont l’origine encore plus lointaine remonte au grec ancien ( nítron) – Le natron c’est du carbonate de sodium hydraté naturel (soude minérale). On peut trouver ce minéral, cette substance blanche au bord de certains lacs sodés (qui contiennent de la soude) comme le lac Natron en Tanzanie.

Nénuphar

Un nénuphar  (nainūfar, nīnūfar, nīlūfaret  en persan (nīlūfar). Mot d’origine arabe lui-même  emprunté au sanskrit, une langue indienne (nīlōtpala)  – belle plante aquatique.

De la nacre (naqqāra) Avec la nacre, on fait des colliers de perles entre autres choses. Il s’agit d’une couche d’une substance calcaire aux reflets irisés que l’on trouve à l’intérieur de coquillages.
Niquer  Smiley rouge (nāk : i-nik = faire l’amour) – En français, « niquer » est un mot vulgaire qui signifie « avoir des relations sexuelles ». Autre sens très familier et vulgaire « il s’est fait niquer » = « il s’est fait avoir ». Une noria (nā‘urā) Mot emprunté à l’espagnol (noria) lui-même provenant du mot arabe (nā‘ur) – Une noria c’est une machine hydraulique comme sur la photo ci-dessus. Mais on utilise aussi ce mot dans le sens de rotation de véhicules qui vont et qui viennent. « Une noria d’avions
« Cette décision politique a provoqué une noria de contestations ».
 La  nouba (« nūba » = le tour qu’on attend pour chanter ou jouer et aussi « nauba » en arabe classique  = concert périodique devant la maison d’ un prince / service de garde / fanfare)   Fin 19ème siècle, la nouba était la musique des tirailleurs nord- africains.  Expression : « Faire la nouba » cela signifie « Faire la fête ». La nuque ( nukhā‘ = moelle épinière) – Partie du corps qui se situe à l’arrière du cou, au-dessous de la tête.

 O

O

Une orange (narandj) Mot d’origine arabe lui-même emprunté au persan (narang). Ce sont les Perses qui firent connaître les oranges aux Arabes qui, eux, l’importèrent en Sicile – Fruit comestible de l’oranger,  de couleur orange. Pressé, il donne le jus d’orange. Oued

Un oued (wādī = vallée / lit de rivière / rivière) – Un oued, c’est ainsi que l’on nomme les rivières d’Afrique du Nord qui sont alimentées principalement par les eaux de ruissellement et qui peuvent par conséquent se retrouver à sec régulièrement.

Un ouléma (ulamā pluriel de ‘ālim) – C’est un savant, théologien et juriste en ce qui concerne la religion musulmane.

 P-Q

P – Q

Une pastèque (baṭīkʰa = melon d’eau) De l’ancien français (pateque) emprunté au portugais (pateca) lui-même emprunté à l’arabe () – Gros fruit à chair rose qui pousse dans les pays chauds. Au Québec, province de langue française au Canada, on ne parle pas de pastèque mais de melon d’eau. Un quintal (qinṭār = poids de cent) – Latin médiéval (quintale) – Ancienne mesure égale à 100 kilos.

 R

R

 Le Ramadan (ramaḍān) – Période d’un mois de  jeûne religieux de l’Islam.  « Pendant le Ramadan, on ne mange rien, on ne boit rien avant le coucher du soleil ». Le raï (rāy = ) – Style de musique algérienne (région oranaise) apparue au début du 20ème siècle et popularisée en France dans les années 1980.

Le ramdam Altération de Ramadan (voir plus haut l’explication) – Mot qui signifie « vacarme », « boucan » et dont l’origine remonte à l’occupation coloniale française en Afrique du Nord.  Pour des non musulmans, le Ramadan était associé à l’intense activité bruyante dès le coucher du soleil, ce qui correspondait à la rupture du jeûne de la journée, le Ramadan durant un mois.

Expression populaire : « Faire du ramdam » = « Faire du bruit ».

Raquette

Une raquette (raha = paume de la main et rusġ) – Instrument dont on se sert au tennis ou au badmington par exemple pour renvoyer la balle ou le volant. « Une raquette de tennis ».

Une razzia (ġazwa / ġaziya = raid / invasion / conquête) – Mot d’origine italienne (razzia) lui-même emprunté à l’arabe (ġaziya) – À l’origine, une razzia c’était une invasion en territoire ennemi dont le but était prendre les troupeaux, les récoltes… Aujourd’hui, « razzia » a un sens un peu différent. Il signifie « s’emparer par la force des biens d’autrui ». Comme exemple, ces titres d’articles : « Razzia dans un magasin de sport, 500 articles dérobés », « Des cambrioleurs font une razzia sur les lunettes »… Dans un sens plus large : « Dernière razzia dans les magasins de jouets avant Noël ».  Ce qui signifie que les gens vont se précipiter en masse pour faire leurs achats pour Noël et dévaliser les rayons mais en payant leurs articles ».  

 

Un récif  (al-raīf = chaussée, digue) – Un récif c’est un rocher ou une chaîne de rochers à fleur d’eau ou complètement submergés. Au large de la Bretagne dans l’ouest de la France, il y a des milliers de récifs très dangereux pour la navigation. En d’autres endroits de la planète, on parle de récifs coralliens, constitués de coraux (« coraux » pluriel de « corail »).

Reg

Un reg (ruqq) –  C’est un désert rocheux.

Riad

Un riad ou ryad (rīāḍ pluriel de rawḍa = jardin) – On appelle riad une maison avec un jardin et un patio intérieur.

 S

 S

 Un safari (safar = voyage) – Mot emprunté au swahili lui-même emprunté à l’arabe –  C’est une expédition de chasse aux gros gibier en Afrique subsaharienne. Je préfère le safari-photo qui consiste à prendre en photo les animaux sauvages. Du safran (za‘farān) Mot emprunté au latin (safranum) lui-même emprunté à l’arabe –  Le crocus est une plante dont on extrait une épice, le safran.
Une sagaie (zagāya mot d’origine berbère) – Une sagaie est une sorte de lance utilisée très souvent  par des tribus de chasseurs-cueilleurs. Sahel

Le Sahel (sahl = bord / rivage) – Le Sahel est une zone semidésertique qui traverse l’Afrique d’Est en Ouest et borde le désert du Sahara au sud.

Le Sahara / un Sahraoui  (ṣaḥrā’  = désert) – Le Sahara est un immense désert chaud d’Afrique du Nord qui s’étend sur 5000 kilomètres de l’océan Atlantique à la mer Rouge. Le salafisme / un salafiste (salaf = prédécesseur) – C’est un courant fondamental de l’Islam qui prône un retour à la religion pure des anciens, à une lecture littérale du Coran et au respect de la sunna (préceptes/traditions de la religion musulmane).
Des salamalecs (salām ‘alaikum -que la paix soi avec toi = bonjour)« Faire des salamalecs » = « Politesses exagérées ». Une sarbacane (zarbaṭāna) – arrivé dans la langue française par l’espagnol (cerbatana) dérivé de l’arabe. C’est un petit tuyau creux qui sert à jeter des petits pois ou petits boules à la seule force du souffle. Ce peut-être aussi une arme redoutable dans certaines tribus de chasseurs-cueilleurs.
Un saroual ou sarouel – C’est un pantalon large avec un entrejambe assez bas d’origine persane.
.
Le sirocco  – mot emprunté à l’italien (scirocco) lui-même emprunté à l’arabe        (šurūq)
Le satinmot provenant de l’arabe  (zaytwn) qui est la transcription arabe de la ville chinoise de Citong (aujourd’hui Quanzhou). Le satin était un type de tissu en soie aujourd’hui en matière synthétique.
Un sirop (šarāb = boisson / sirop) – On peut prendre un sirop pour la toux lorsqu’on est malade ou bien un sirop de menthe pour se rafraîchir en été. La smala (zmala = tribu / famille) – On utilise ce mot quand on veut parler d’une famille nombreuse. « Ils sont venus nous rendre visite avec toute la smala ».
Sofa
Un sofa (soffah = banc – estrade couverte d’un tapis) – Sofa ou canapé.
Un sorbet (šarba = boisson) – Mot issu de l’italien (sorbetto) venant du turc (şerbet) lui-même emprunté à l’arabe (šarba) qui signifie « boisson avec de l’eau et un jus de fruits ou bien un sirop de fruits – Sens actuel : c’est une glace légère à base d’eau, de jus de fruits et du sucre : un sorbet au citron, au café, à l’orange…
La soude (NaOH) – Chimie –  Vient de l’italien « soda » lui-même emprunté à l’arabe (suwwad) Le soufisme – C’est une doctrine ésotérique de l’Islam, mystique et ascétique : un renoncement aux choses matérielles, un état de contemplation, une recherche d’intériorisation pour être au plus proche d’Allah.
Le souk (sūq = marché) Marché dans les pays arabes. En langage familier,  le souk c’est le bazar, le désordre. « C’est le souk dans ta chambre, tu pourrais la ranger ! »
Une sourate (sūrat = rangée de pierres, mur) – Une sourate est un chapitre du Coran, le livre sacré des Musulmans.
Le sucre (sukkar) – Mot emprunté par l’arabe à la langue  indienne (sárkarā  en sanskrit). Ce sont les Arabes qui ont introduit la culture de la canne à sucre en Andalousie (Espagne) et en Sicile. L’italien a transformé le mot arabe ( sukkar ) en (zucchero) qui est devenu (sucre) en français. Un sultan  – Mot emprunté à la langue turque (sulṭān) et qui désigne un souverain de l’empire ottoman. Mot dont l’origine est arabe (sulṭān = pouvoir).
Un sumac (summāq) de l’espagnol « zumaque » emprunté à l’arabe (summāq) – arbre dont l’espèce a été introduite en Europe au XVIIe siècle. Le swahili / souahili / souahéli (sawāḥilι = habitant de la côte) –  Langue parlée dans l’Est de l’Afrique.

 T

 T

Du taboulé (tabwlah) – Sorte de salade, mélange de boulghour, tomate, menthe, oignons, huile d’olive… Une tajine ou tagine – Le mot « tajine » désigne à la fois l’ustensile de cuisine traditionnel du Maghreb et la préparation culinaire cuite dans ce récipient (ragoût cuit à l’étouffée).
Du talc (thalq)  On utilise le talc pour protéger les fesses des bébés. Un Taliban ( tālibāntāleb = étudiant ou chercheur) – Personne qui adhère à un  mouvement fondamentaliste musulman répandu au Pakistan et en Afghanistan.
Un tamarin – Du latin médiéval (tamarindus) lui-même emprunté à l’arabe támra = datte // hindῑ = Inde // Datte de l’Inde) – Fruit tropical originaire d’Inde.

 La tare (pesage) – De l’italien (tara) lui-même emprunté à l’arabe ( ṭarḥa = déchet / soustraction / déduction ) – La tare c’est le poids d’un emballage que l’on doit déduire pour avoir le poids net d’une marchandise. Une tare ce peut être un défaut, un vice, une imperfection.  « avoir une tare » « être taré » = « être un imbécile / un fou ». Exemple : « Mais il est taré celui-là ! Tu as vu à quelle vitesse il roule en plein centre ville ? »

.

Un tarif – De l’italien (tariffa) lui-même emprunté à l’arabe (ta’arifa) – Un tarif c’est le prix à payer pour tout service ou toute marchandise.

Une timbale – Vient de l’arabe ( tabl = tambour) – Un toubib – un médecin. Le mot « toubib » est de moins en moins employé.
Le truchement (turǧumāntraducteur, interprète) – Formule utilisée habituellement mais peu courante :  « par le truchement » = « par l’intermédiaire de » –  Exemple : « Les Canadiens assistent, par le truchement de la presse et de la radio, aux événements politiques qui déstabilisent l’Europe ».

 U – V – W – Z

 U – V – W – Z

Un uléma (ulamā pluriel de ‘ālim = savant) – Docteur de la loi musulmane, juriste et théologien. Il étudie le Coran et ses interprétations. Varan

Un varan  (waran) – Un varan est un grand lézard qui peut atteindre trois mètres de long.

Un vizir (wazyr) Mot venant du turc (vezir) lui-même emprunté à l’arabe (wazyr). Fonctionnaire de haut rang dans l’ancienne Turquie, équivalent à ministre ou conseiller auprès d’un sultan. Le wahhabisme – Doctrine islamique fondamentaliste d’Arabie fondée par Mohammed-Abd el-Wahhâb vers 1745.
Une wilaya (wilā’ya = commandement) – Une wilaya est une division administrative en Algérie, l’équivalent d’une région.
.
Le zéro (ṣifr = vide) – Mot venant de l’italien (zefiro) lui-même emprunté au latin médiéval (zéphirum) issu de l’arabe (sifr). Voir mon autre article sur les chiffres arabes ici.
 

Le zénith  / au zénith (ssamt ar-rass = direction de la tête) –  En astronomie :voir schéma ci-dessus.

Dans le langage courant, le zénith, c’est le point le plus haut, le point culminant  que l’on puisse atteindre dans un domaine, un sport… « Il est au zénith de sa gloire, de sa popularité ».

Un zouave  (Berbère zwawa-  nom d’une confédération de tribus kabyles de la région de Djurd) –  Un zouave était un soldat français de l’infanterie en Algérie tout le temps de la période coloniale française de 1830 à 1962). Expression : « Faire le zouave » = crâner, faire l’imbécile. Un zob  Smiley rouge (zubb = membre viril) – Argot : le sexe masculin.

G – M Mots français d’origine arabe (ou dialectes)

→ Retour à la page « Mots français d’origine étrangère »

Liste des mots d’origine arabe de A (abricot) à F (flouze)
Liste des mots d’origine arabe de N (nabab) à Z (zouave)
Ci-dessous une liste des mots les plus courants provenant directement ou indirectement de la langue arabe ou dialectes et qui sont entrés dans la langue française.

G

G

La gabelle (qabāla = impôt) – Mot d’origine arabe adopté par l’italien « gabella » et transmis au français « gabelle » –  La gabelle était un impôt indirect prélevé sur les vins, le sel… jusqu’à la fin de l’Ancien Régime en France (1789). De la gaze – Origine incertaine
  Ce mot aurait peut-être pour origine la ville de Ghaza au Proche Orient où une  étoffe légère et transparente était fabriquée avec de la soie, des fils d’or ou d’argent.
.
Ou bien le mot viendrait de « qazz » qui signifie « bourre de soie », mot lui-même emprunté au persan.  À présent, la gaze est un tissu.
En France, on utilise de la gaze, une sorte de tissu fin en coton,  pour faire un pansement ou nettoyer les plaies.
Une gazelle

Une gazelle (ġazēl = antilope) – Antilope gracieuse et légère que l’on trouve en Asie et en Afrique.

Une gerboise (djerbū‘) – Petit rongeur des steppes et des déserts.
Une genette (djerneit) – mot d’origine arabe intégré dans la langue française par l’intermédiaire de l’espagnol (jineta) – Une genette c’est un mammifère avec un pelage tacheté et une longue queue  que l’on trouve dans le sud de l’Europe et en Afrique. Une girafe (zarāfa) – mot d’origine arabe intégré dans la langue française par l’intermédiaire de l’italien (giraffa) – grand mammifère de la savane africaine, au sud du Sahara.
Du goudron (qaṭrān = asphalte) Une guitoune  (gitun = tente) – Une guitoune c’est un petit abri construit assez sommairement, une baraque en bois par exemple.

H

H

Un hadith (hadith = récit) – Actes et paroles du prophète Mahomet concernant la compréhension du Coran et  les règles de conduite à tenir. Halal (ḥalāl – licite) – « manger halal » c’est manger de la viande selon ce qui est prescrit dans le Coran.
Hammam

Un hammam (hlowdotammām) – Établissement  où l’on peut prendre des bains de vapeur.

Un harem ( ḥarym = endroit ou chose interdite) – Ce mot désigne à la fois un lieu clos privé interdit aux hommes à l’intérieur d’un palais et aussi l’ensemble des femmes formant un harem, toutes concubines vivant de leur plein gré ou de force sous la domination d’un sultan ou d’un pacha (empire ottoman)
Le harissa (harisa = purée / marmelade) – Sauce pimentée – purée de piments rouges consommée dans pays d’Afrique du nord. Un harki (adjectif de « haraka » = mouvement / parti mllitaire)  – Militaire algérien enrôlé dans l’armée  française lors de la guerre d’Algérie dont la fin en 1962  a abouti à l’indépendance de ce pays.
Un hasard ( az-zahr = dé / jeu de dés) Mot arabe introduit dans la langue française par l’intermédiaire de l’espagnol (azar).  Le hasard est imprévisible. « Rencontrer quelqu’un en ville par hasard » = « Rencontrer quelqu’un sans avoir chercher à le rencontrer » Du haschich / hachich/haschisch (hachich = chanvre indien) – Substance tirée du chanvre indien (cannabis).
.
L’Hégire ( hijra  = exil)L’Hégire ou la fuite du prophète Mahomet à Médine en 622 est considérée comme le début de la religion islamique que suivent tous les musulmans.
Du henné (ḥinnā) – Substance issue d’une plante originaire d’Afrique  utilisée pour teinter les cheveux ou les mains.
Hidjab

Le hidjab ou hijab (hijāb) – Le hidjab, aussi appelé « voile islamique » peut être soit un foulard porté sur la tête et recouvrant la chevelure, soit un « voile » recouvrant tout le corps mais laissant apparaître le visage.  (lorsque le visage est couvert, on parle de « voile intégral » : la niqab ou la burqa).

 I

 I

Un imam ou imâm  (imam = chef)  – Chef religieux ou guide spirituel chez les musulmans. L’Islam – Religion des musulmans révélée par le prophète Mahomet et écrite dans un livre sacré : le Coran. L’Islam débute en 622 (de l’ère chrétienne), année de la fuite à Médine du prophète Mahomet (l’Hégire).
L’intifada (intifāḍa = soulèvement) – Nom donné au soulèvement mené sans armes à feu par les jeunes Palestiniens face à l’occupation israélienne.

 J

 J

Une jarre(djarra = vase en argile à large bouche) – Grand récipient en terre cuite pour conserver l’eau, l’huile… Le jasmin (yāsamyn) – Plante très odorante à fleurs blanches ou jaunes.
Une jupe ( djoubba = veste de dessous) – Vêtement féminin qui commence à la taille et qui descend sur les jambes. (jellaba / jihad – voir à « djellabah » et « djihad ») –

 K

 K

Un Kabyle / la Kabylie (qabila = tribu) –  Les Kabyles parlent la langue berbère (Afrique du nord). Un kébab (kebap) – Sorte de sandwich venu du Moyen-Orient dans lequel on trouve de la viande coupée en tranches et grillées.
Le keffieh – Tissu traditionnel que portent sur  la tête les Bédouins, nomades du désert. Khôl / un crayon khôl (kuhul) – Fard de couleur sombre pour le maquillage des yeux.
Kif-kif (kif = comme) – C’est kif-kif c’est-à-dire « c’est pareil », « c’est la même chose », « c’est exactement pareil ». Un krak – Forteresse construite par les Croisés  en Palestine ou en Syrie.
Un ksar (singulier) –  ksour (pluriel)  (qaṣr/qşur = château) – Village fortifié au Maghreb. (« kawa » voir « café »)

 L

L

Le laiton (lāṭūn = cuivre) – Mot emprunté au turc (altın).  Alliage de cuivre et de zinc. La laque ( lakk) – Mot emprunté au persan (lāk) issu lui-même du sanscrit ( lākṣā = tache / marque). Divers sens
Un luth (al ūd) – Instrument de musique à cordes pincées.

 M

M

Être maboul (mahbūl= fou stupide) – « Il est complétement maboul celui-là ! » = « Il est complètement fou celui-là ! » // Fou folle, qui a perdu la raison.

Le macramé  (míqrama) = frange décorative – voile brodé) – Artisanat : fils tressés ou  noués à la main pour réaliser des sacs, des tapis…
Un magasin (makhāzin qui est le pluriel de  makhzan qui signifie « dépôt ») – Endroit où l’on fait du commerce : un magasin de chaussures, un magasin d’alimentation, un magasin de vêtements… Le Maghreb (āl-Máḡrib = Pays du soleil couchant) – La région du Maghreb en Afrique du nord regroupe l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. Le grand Maghreb : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye et la Mauritanie.
Le prophète Mahomet (Muḥammad = digne de louanges) – Prophète fondateur de l’Islam. Un mamelouk (mamlūk = celui qui est possédé par quelqu’un / captif) – Les mamelouk étaient des soldats cavaliers esclaves dans l’Égypte ancienne qui servaient de gardes aux califes. C’est aussi le nom que l’on a donné aux cavaliers de la garde impériale de Napoléon 1er recrutés par les Français lors de la campagne d’Égypte (1798 – 1801).
Un marabout (murābiṭ = moine soldat) – Sens le plus usuel chez les Français : sorte de sorcier envoûteur capable de résoudre tous les problèmes de la vie. Une maroquinerie  – Vient du mot « maroquin » qui était une peau de chèvre tannée au sumac et qui servait particulièrement à la reliure des livres. La maroquinerie désigne dans leur ensemble tous les petits objets en cuir, sacs, portefeuilles, gants…  Une maroquinerie c’est aussi comme cela que l’on nomme un magasin où l’on vend des objets en cuir, sacs, valises, ceintures…
Massage / masser (mas = palper / toucher) – Pétrir les muscles avec les mains, « faire un massage du dos », « masser le cou »… Un matelas (maṭraḥ = tapis / lieu où l’on jette quelque chose) – un matelas posé sur un sommier est nécessaire pour bien dormir la nuit.
Une matraque (mitraqa = marteau) – C’est une arme cylindrique en bois, caoutchouc, métal ou plastique qui peut assommer une personne. Les policiers ont des matraques. Du mazout – Mot emprunté au russe  » mazut » mais dont l’origine semble venir de l’arabe « makhzūlāt«  et qui signifie « résidu, déchet ».  On parle aussi de fioul. C’est un combustible dérivé du pétrole.
Un méchoui (mašoui  = grillé au feu / rôti) – Un méchoui c’est un agneau ou un mouton cuit à la broche. Le terme méchoui désigne à la fois la manière de cuire la viande et aussi la petite fête autour de cet évènement. « Tu viens dimanche prochain ? On fait un méchoui dans le jardin ». La médina (madīnat = ville) – La médina c’est ainsi que l’on désigne les vieux quartiers des villes du Maghreb.
 

Une méharée – C’est une randonnée dans le désert à dos de  dromadaire.

Merguez

Une merguez (merqāz = saucisse) – C’est une saucisse épicée au boeuf ou au mouton à griller.

Mérinos Mot d’origine arabe, emprunté par l’espagnol « merino » et transmis au français – Ce mot désigne à la fois l’espèce du mouton et la laine. « La laine mérinos est très chaude ». Mesquin (miskīn = pauvre)  – Mot venant de l’italien « meschino » emprunté à l’ arabe « miskin ». Une personne mesquine est une personne étroite d’esprit, bornée,  sans ouverture sur les autres.
Un minaret – Mot provenant de l’arabe (manāra) qui signifie « phare » lui-même emprunté au turc (minare) – Le minaret d’une mosquée c’est la grande tour du haut de laquelle le muezzin appelle à la prière les Musulmans. Du mohair (mukháyyar = choisi) – Mot emprunté à l’anglais (mohair) lui-même emprunté à l’ancien français (mocayart)  issu de l’italien (mocaiaro) et dont l’origine est arabe (mukháyyar). « Le mohair ou la laine mohair »
 Un mollah  – C’est un chef religieux dans l’Islam chiite (Turquie, Iran…).
.
Mektoub (maktūb ou mektub = qui est écrit / prédestiné) – Mot qui exprime la fatalité.
Moka – Ce mot vient de la ville de Moka au Yémen d’où le café était exporté. Le moka est une variété de café très appréciée. C’est aussi un gâteau fourré d’une crème au beurre au café.
Moucharabieh

Moucharabieh (mašrabīya) – Élément d’architecture permettant de voir sans être vu.

Une momie (mūmyā = corps embaumé) – Mot d’origine persane (mūm = cire) transmis à l’arabe (mūmyā) et parvenu dans la langue française par l’intermédiaire de l’italien (mummia). Une momie est un cadavre conservé grâce à une méthode d’embaumement comme les momies égyptiennes par exemple.
 Une mosquée (masjíd) Mot d’origine persane (mazget) emprunté par l’arabe (masjíd) transmis à l’italien (moschea/moscheta) – Lieu de culte pour les Musulmans. La mousseline -Mot dérivé de l’italien (mussolina) lui-même provenant du nom italien (Mussolo) de la ville d’Irak Mossoul où  était fabriquée une toile de coton très claire et très fine. Aujourd’hui, la mousseline est une étoffe très fine et souple. On parle aussi de purée mousseline à base de pommes de terre ou une mousseline de saumon…
 La mousson ( mausim = saison / saison du pélerinage à La Mecque et chez les marins arabes, saison des vents favorables à la navigation vers les Indes) – Mot d’origine arabe qui a transité par le portugais ( monção,) puis le néerlandais (moesson) avant de devenir le mot français (mousson). Définition : Les pays asiatiques connaissent la mousson d’été et d’hiver, système de vents qui entraînent des pluies abondantes en été lorsque les vents soufflent de la mer vers la terre et qui entraînent la sécheresse en hiver lorsque les vents soufflent de terre vers la mer. Un moudjahidin plus courant que moudjahid (mujāhid = combattant de la foi) – Membre d’un mouvement de libération national dans les pays arabes.
Un musulman / une musulmane ( múslim – celui qui se soumet à la volonté d’ Allah) –  Mot d’origine arabe, emprunté par la langue  turque  (müslümān) et devenu en  français (musulman)   – Homme ou femme fidèle à la religion islamique dont le livre sacré est le Coran. Un muezzin (muaḏḏin = celui qui fait l’appel)Religieux qui appelle à la prière du haut du minaret d’une mosquée.

A – F Mots français d’origine arabe (ou dialectes)

→ Retour à la page « Mots français d’origine étrangère »

Liste des mots d’origine arabe de G (gabelle) à M (muezzin)
Liste des mots d’origine arabe de N (nabab) à Z (zouave)
Ci-dessous une liste des mots  les plus courants provenant directement ou indirectement de la langue arabe ou dialectes et qui sont entrés dans la langue française.

A

A

Un abricot : Le fruit – l’origine du mot est romaine (praecoquum), puis les Grecs l’ont emprunté aux Romains (praikókion). Les Arabes l’ont emprunté aux Grecs (āl-barqwq) et les Espagnols /Catalans l’ont emprunté aux Arabes (albaricoque / albercoc).
Un alambic   (al ‘inbïq) mot arabe devenu en latin médiéval (alembicus) (13e siècle)
Un cheval alezan -de couleur fauve presque rousse- vient de l’espagnol (alazán) emprunté à l’arabe (al hisān – cheval de race)  L’alchimie (al Kīmíj̄a = science des quantités) – ancêtre du mot « chimie ». Le mot a gardé l’article arabe « al » comme dans « alcool », « almanach »…
 Un alcool (al-kuhul) explication d’ Amin Maalouf  « les mots voyageurs »
Une alcôve -enfoncement dans une chambre pour y mettre un lit-. Le mot vient directement de l’espagnol alcoba emprunté à l’arabe al qubba – petite chambre contigüe ou coupole-.
L’algèbre : de l’arabe (āl-ǧabr = réduction / restauration « réunion de ce qui a été cassé ». Pour comprendre mieux lisez ceci. Même origine que le mot « algorithme »
 Un almanach (āl-manāḫ) – calendrier plus divers conseils pratiques.

Un algorithme (latin médiéval : algorithmus) mot qui a pour origine le nom d’un grand mathématicien et astronome arabe du début du 9e siècle après J.C : al-Kharezmi, ou al-Kwharizmi. Système de calcul utilisant les chiffres arabes , succession de calculs numériques  introduits en Europe par les Arabes. Utilisation de nos jours dans le domaine informatique.

Un amalgame, du latin médiéval (amalgama) emprunté à l’arabe (āmal al-jamāa = fusion – union charnelle) – Définition :  un amalgame au sens le plus courant c’est le fait d’associer d’une manière abusive des personnes, des groupes ou des actions de nature différente. Exemple : « Ce n’est pas parce qu’il y a deux voleurs dans cette famille que tous les gens de la famille sont des voleurs. Il ne faut pas faire l’amalgame ! ».
L‘ambre, emprunté à l’espagnol (ámbar) dérivé de l’arabe andalou (ánbar = ambre gris). L’ambre jaune par exemple peut servir à faire de jolis bijoux.  Un amiral : vient de l’arabe (āmyr āl-baḥr – 13e siècle) (āmyr = commandant / prince et āl-baḥr = la mer) – Un amiral est un officier haut gradé de la marine militaire.
L’argan/l’arganier provient directement de l’arabe (arkan) – arbre endémique du sud-ouest du Maroc.  @ arobase de l’espagnol (arroba) issu de l’arabe (ar roub) – Pour en savoir plus c’est ici !
Un artichaut : légume – le mot vient de la Lombardie (Italie) (articiocco) emprunté à l’arabe (ardi chouki = l’épineux terrestre) Un arsenal -chantier naval ou dépôt d’armes-, emprunté au vénitien (Italie) (arzana) issu lui-même de l’arabe (dâr as-sinâ = manufacture / maison de l’ouvrage)

Un assassin – toute personne qui commet un meurtre avec préméditation – vient de l’italien (assassino ou assessino) emprunté soit :

  • au persan (išiywn), membres d’une secte musulmane -les nizârites très active en Perse au 11e siècle.
  • à l’arabe (ḥašāšīn), les fumeurs de haschisch  Plus d’explication ici !
Une avarie – détérioration, dégât -de l’italien (avaria) emprunté à l’arabe (awar = défaut)

Azur – un ciel d’azur, un ciel bleu azur – vient de l’arabe (lazaward =  lapis-lazuli) emprunté au persan (lâzward, lâzhward ou lâdjward)

Aval – Donner son aval – garantie / donner son accord, vient de l’italien (avallo) emprunté à l’arabe (hawâla) Une aubergine – légume – mot emprunté au catalan (Espagne) (alberginia) issu de l’arabe andalou (baḏinǧána) qui lui-même est issu de l’arabe (bādiljān). L’origine du mot est  persane (bātingān)
Azimut de l’espagnol (acimut – 13e siècle) emprunté à l’arabe (az-samt = le chemin) Un ayatollah – chef religieux de l’Islam chiite – mot persan (âyatollâh) issu de l’arabe (āyāt allāh = signes d’Allah)

B

B

Une babouche – chaussure en cuir ou en tissu sans contrefort – vient de l’arabe (bâboudj) lui-même issu du turc ( papuc) emprunté au persan (papusch).  

Un lit à baldaquin : Mot emprunté à l’italien (balacchino = riche drap de soie /  baldacco étant la forme toscane du nom de la ville de Bagdad en Irak). C’est un lit au-dessus duquel il y a une tenture tenue par quatre colonnes.

Un baobab : arbre massif d’Afrique  – vient de l’arabe (bu hibab) emprunté à une langue africaine. La baraka (barakah la faveur du ciel / la bénédiction) : « avoir la baraka » = « avoir de la chance »
Un barda – tu emmènes tout ce barda avec toi ? = bagages – vient de l’arabe (barda’a) Un baroud d’honneur – combat desespéré militaire ou non avant l’issue fatale –  « baroud » vient de l’arabe (baroud = poudre)
Le benjoin mot d’origine arabe (lubān-ǧāwi  – encens de Java) Un Bédouin emprunté à l’arabe (badwi = habitant du désert)
Un bled (blad) : un village – Familièrement : un bled c’est un village isolé, loin de tout. Une bougie  issu du Kabyle (Bugāya) Vient de la ville d’Algérie Béjaïa   d’où l’on exportait beaucoup de cire au Moyen-Âge.
Une burqa – vêtement qui couvre entièrement la tête et le corps – de l’arabe (burkah) Un burnous – grand manteau de laine à capuche – issu de l’arabe (barnous)

C

C

 Un caïd (qāʾid -le chef)« C’est le caïd de la bande de voyous » = « C’est le chef de la bande de voyous » // « Tu veux faire le caïd mais ça ne te va pas » = « Tu veux faire celui qui est un dur mais ça ne te va pas »

 Un cador : de l’arabe (quaddir) = capable / puissant. Un cador c’est aussi une personne compétente, experte, performante, un champion dans un domaine. « C’est un cador en littérature ».

Un café  (qahwa) – le nom « café » viendrait d’une ancienne  région d’Éthiopie nommée Kaffa. Puis au XVe, la culture du caféier  s’étend au Yémen et en Arabie sans doute par l’intermédiaire des esclaves originaires d’Afrique. Cette boisson se propage dans tout le monde arabe. Les Turcs en raffolent aussi et le nomment kaweh. En Europe, elle reste encore inconnue. Ce n’est qu’au 17e siècle que les Français (les plus riches) découvrent le café, le chocolat chaud et le thé. Ce sont les Vénitiens qui en premier ont importé leur « caffé » sur le continent européen.
.
Un caoua ou kawa (qahwa)  / un petit caoua : un café -boisson-
Un calibre / calibrer : mot arabe (qālib) emprunté au persan –
. Un calibre c’est un diamètre d’un fruit, d’un oeuf permettant le classement du produit selon sa grosseur. 
 Un calife ou khalife  (kḫalīfa = successeur -du Prophète) : Chef de la communauté islamique (histoire).
Du camphre : De l’arabe (kāfūr) emprunté au persan.  Le camphre est une substance aromatique qui vient de l’arbre nommé « camphrier ».
Un sucre candi (quandi) – C’est un sucre en gros cristaux.
Une carafe (gharaf = puiser de l’eau) – Mot arabe introduit dans la langue française par l’intermédiaire de l’italien caraffa.
C’est un récipient en verre étroit au goulot et s’élargissant vers le bas pour servir de l’eau ou du vin à table. Certaines personnes, lors d’un repas entre amis par exemple, mettent le contenu d’une bouteille de vin en carafe pour aérer le vin et révéler ses saveurs.
 

Un carat (qīrāṭ) : « Une bague en or à 18 carats »  qui vient du grec (heration) : petit poids / tiers d’obole ». Du grec à l’arabe (qīrāt). De l’arabe à l’italien (carato) et de l’italien au français (carat).
.
Une casbah / kasbah (qasabah = forteresse) – Signification française : une maison. À l’origine, le mot arabe désignait une forteresse et le palais d’un souverain. En Afrique du nord, cela désigne aussi un quartier de style arabe enserré dans un quartier moderne ou « médina ».

Carmin  (qirmiz) rouge carmin – matière colorante qui provient d’un insecte le « kermès ».

La charia (šarīʿa = le chemin qu’il faut suirvre, la  voie) – Le droit, la loi.

 

 

Une chèche (šāš) – très longue écharpe pour se protéger le coup et la tête, utilisée surtout dans les pays africains.

 

Une chéchia (chāchīya = mousseline) – Calotte  rouge portée sur le continent africain, au Maghreb plus particulièrement.

Un cheik / un cheikh / Un sheikh (chaykh – vieillard, sage) Mot réservé aux savants, aux religieux (guide spirituel) ou toute personne jugée respectable. Un chiffre (ṣifr = vide) – Voir mon autre article sur les chiffres romains et les chiffres arabes ici !
.
Un chouia (chouya = chose) –  un petit peu – « Tu veux du lait dans ton thé ? Juste un chouia s’il te plaît. »

Le Chiisme ou Shiisme / Les Chiites
À l’origine, le mot « chiite » désigne simplement un partisan, quelqu’un qui prend partie pour une personnalité. Puis, à la mort du prophète Mahomet, le monde musulman se scinde en deux grands groupes les Chiites et les Sunnites. Les Chiites reconnaissent en Ali le successeur du prophète Mahomet.

 Un clebs / Un clébard (kalb ou kelb – au pluriel : kleb = chien)  – un clebs ou un clébard c’est un chien en français aussi (argot).
Le Coran (qur’ān = récitation) – Livre sacré des Musulmans. Le coton (qutun)) – Mot venant de l’italien « cotone », lui-même emprunté à l’arabe. La culture de cette plante a été introduite en Sicile et en Andalousie par les Arabes au XIIe siècle.
Le couscous (kuskus) -semoule de blé dur et aussi plat traditionnel constitué de semoule, de viandes (boulettes, merguez…) et de légumes bouillis. Le curcuma (kurkum) – Mot venant de l’espagnol « curcuma » lui-même emprunté à l’arabe « kurkum » – Plante indienne appelée aussi safran des Indes (épice).

D

 D

Un dinar (dīnār) – unité monétaire principale de l’Algérie, de Bahrein, de l’Irak, de la Jordanie, du Koweit, de la Libye, de la Serbie et de la Tunisie.

Un dirham – unité monétaire principale  du Maroc et des Émirats arabes unis.

Un divan (diwan) – Dans son sens le plus courant, il s’agit d’un long siège sans bras ni dossier venant d’Orient et introduit en France au XVIIIe siècle. « On s’allonge sur le divan du psychanalyste ».

Une djellaba (djallāba vêtement long avec un capuchon porté par les hommes dans les pays du Maghreb.
Le djihad ou jihad (jihād // djihâd – effort sur soi-même , lutte, exercer une force, combattre) – Guerre sainte afin de défendre l’Islam.  Un djinn – génie, démon
.
La douane (duwān) – Mot entré dans la langue française par l’italien « doana » emprunté à l’arabe « duwān » lui-même issu du persan « diwān ».

E

 E

Un élixir (al-iksir = médicament) – Ce terme a vieilli et ne s’utilise plus beaucoup. Il s’agit d’une liqueur ou d’un médicament obtenu par l’association d’alcool et de plusieurs substances aromatiques. « Un élixir de jouvence ». Un émir (amīr = celui qui ordonne) – Gouverneur, prince dans les pays musulmans.
Des épinards (de l’arabe d’Andalousie isbinākh) –  De l’arabe le mot s’est transformé en spinarchia en latin puis espinace en ancien français –  Plante dont on consomme les feuilles. Un erg (`irq = transpirer) – Vaste désert  de dunes comme 20% du Sahara.

 F

F

 Un fakir (faqīr = pauvre)) – En Inde, c’est un nom qui est donné à des mendiants qui exécutent des exercices ascétiques. En Europe, sorte d’artiste qui montre une insensibilité  à marcher sur des braises ou à se coucher sur un lit de clous, pointes tournées vers le haut. Fanfaron (adjectif et nom) (farfâr = bavard, inconstant) – Mot qui semble d’origine arabe transformé en espagnol en « fanfarron » et  transmis au français sous la forme de « fanfaron » – Quelqu’un qui fait le fanfaron c’est quelqu’un qui est un peu vantard sur ses exploits réels ou  imaginés ; quelqu’un qui exagère ce qu’il est réellement. « Il fait le fanfaron mais en fait il a peur ».  (même racine que « fanfare » – orchestre composé de cuivre comme dans les fêtes de villages ou les orchestres militaires).
La fantasia (fantasia = panache, gloriole) –  Mot emprunté à l’arabe issu de l’espagnol « fantasia »  – Exercices équestres et militaires exécutés dans les fêtes arabes nécessitant beaucoup d’adresse.

Un fardeau (farda = charge d’un chameau) – un fardeau au sens premier c’est une charge qu’il faut transporter ou lever.

Mais on peut utiliser « fardeau » dans le sens d' »épreuve ». « La vie pour certains êtres humains est un vrai fardeau » = qui est dur à supporter

Une fatma – une femme musulmane. « Fatma » vient du prénom Fatima, prénom de la fille du prophète Mahomet. Une fatwa (fatwā = jurisprudence) –  Une fatwa c’est la réponse donnée par un mufti ( un interprète de la loi musulmane) à une consultation juridique.
Un fedayin ou feddayin (fidā‘iyyūn  =  ceux qui se sacrifient)  – Nom donné aux résistants arabes qui mènent une guérilla : les Palestiniens contre Israël, ou bien les Algériens lors de la guerre pour l’indépendance de l’Algérie contre la France. (années 60). Un fellaga ou fellagha (fallāq = rebelle) – Nom donné par les Français aux partisans du mouvement d’indépendance de l’Algérie et de la Tunisie.
Fellah (fellāḥ = laboureur) – paysan arabe. Une félouque (falūwa = petit bateau) – Mot d’origine arabe transmis au français par l’intermédiaire de l’espagnol « faluca » –  petit voilier méditerranéen.
Un fennec (fanak) – Mot d’origine arabe transmis à la langue française par l’intermédiaire de l’anglais « fennec » – sorte de renard africain. Fissa (fy sāʿah)  = dans l’instant,  dans l’heure)  – « Faire fissa » = « faire vite »

Le flouze (flws = coquillage, obole, sou)– argot : argent  -au sens financier du terme-.(vieilli)

Mots français d’origine néerlandaise (Pays-Bas)

→ Retour à la page « Mots français d’origine étrangère »

Mots les plus courants

 Amarrer – les amarres (aanmarren) – amarrer / les amarres – « amarrer un bateau » maintenir le bateau à quai grâce à des cordes, des chaînes, des câbles. « Larguer les amarres » = Expression du capitaine d’un bateau avant de partir vers le large et qui signifie détacher les cordes ou câbles fixés à une bite d’amarrage.  Une bière (bier) – boisson fermentée à partir d’orge et de houblon.
Un blocus (blochuus – maison charpentée) – Un blocus maritime par exemple, c’est le fait de bloquer un ou des ports en coupant toute communication maritime d’un pays avec l’extérieur. Une blague (balg – peau d’un animal / enveloppe  / gaine) Faire une blague à quelqu’un = lui jouer un tour – lui faire une farce // Une blague = une histoire drôle // Blaguer = plaisanter
Un boulevard (bolwerc) – grande avenue dans une ville.

Un bouquin  (boeckin – petit livre) – un livre

Un cabillaud / du cabillaud (kabeljau) – poisson

Un cabaret (cabret – diminutif de « chambre ») – lieu de spectacles

 Un colin (koolvis – poisson- charbon en raison de la couleur de son dos ) = autre nom du colin :  merlan – merlu Un colza (coolzaad – semence de chou) plante à fleurs jaunes oléagineuse.
 Un crabe (crabbe) – un crustacé Une digue (dijc) – construction destinée à retenir les eaux.
Une dune (dunen) – une colline de sable créée par le vent. Une loque (locke = boucle de cheveux) des vêtements en loques = des vêtements usés et déchirés
Une échoppe (schoppe) – une petite boutique en planches Frelater (verlaten) – verbe qui signifie altérer, falsifier, mélanger, dénaturer. « Il est arrivé que de l’alcool frelaté entraîne la mort de personnes »
Une friche (vrisch) une friche / un terrain en friche – un terrain non cultivé, couvert de broussailles. Un godet (kodde – morceau de bois)
 Le houblon (hop) – plante utilisée pour faire de la bière. Un maquereau (makelaer – courtier) – poisson
Un matelot (mattenoot – compagnon de couche dans un bateau – un hamac pour deux matelots avant dans les bateaux) – homme de troupe de la marine nationale.  Une mite (mite) – insecte qui peut faire des trous dans les vêtements.
 La mousson (moesson – mot venant du portugais « monçao » qui l’a emprunté à l’arabe « mausim ») – vent des tropiques.

Un mannequin (manneken – petit homme) – sens le plus courant : personne qui présente des articles de mode vestimentaire.

Un pamplemousse (pompelmoes) – fruit

Un pingouin (pinguïn) oiseau de l’hémisphère nord. Plaquer (placken – coller) – recouvrir / appliquer étroitement en applatissant. Au figuré, « plaquer quelqu’un » = le délaisser brusquement. « Il m’a plaquée et m’a laissée avec les deux enfants ».
Un polder (polder – terre endiguée)  – plaine conquise par la mer et protégée par des digues. Un ramequin (rammeken – petit bélier) – petit récipient en verre ou bien en porcelaine pour une cuisson au four.
La rate (rate)  – organe du corps humain Reluquer (loeken – regarder) Mot familier qui signifie regarder avec curiosité mais du coin de l’oeil (pas très discrètement)  – regarder avec insistance quelque chose avec envie, convoitise.
Une rigole (regel – rangée) – petit canal creusé dans le sol pour évacuer l’eau. « Faire une rigole dans son jardin pour éviter que les plantes ne soient inondées ».  Ce peut être un rainure, un sillon pour faire un semis… ( rien à voir avec le verbe « rigoler » qui veut dire « rire ») Un ruban  (ringhband – collier) – Bande de tissu pour mettre dans les cheveux ou sur un habit. Ou bien, toute matière plate, mince et étroite. (acier, papier…)
Une tringle (tingel) – Tige de métal. « Une tringle à rideaux » pour suspendre des rideaux devant une fenêtre. Vrac (en vrac) (wrac – mauvais) – sans emballage, en fouillis, en désordre. « acheter en vrac » = non emballé.
Un yacht (prononcez « yote ») (de l’anglais « yacht » emprunté au néerlandais « jacht » -chasse-). Bateau de plaisance ou d’apparat dont l’usage est venu de Hollande. Une yole (du néerlandais « jol » emprunté au danois « jolle ») – petit canot qui avance sur l’eau grâce à une voile et un aviron.

Mots d’origine japonaise

→ Retour à la page « Mots français d’origine étrangère »

 drapeau japonais MOTS D’ORIGINE JAPONAISE
Audio – Mots d’origine japonaise
 l'aïkido L’aïkido (art martial)
  Un bonsaï (arbre miniature)
 un bonze Un bonze (moine bouddhiste)
bushido Le bushido (code d’honneur du samouraï – règles de vie du samouraï)
Judo Un dan (grade en judo – ceinture noire, orange…)
geisha Une geisha (dame de compagnie chanteuse et danseuse japonaise)
Harakiri Se faire hara-kiri ou harakiri (s’éventrer à la manière japonaise)
Ikebana L’ikébana (l’art floral)
Jiujitsu Le jiu-jitsu ou jiujitsu (art martial)
Judo Le judo (art martial)
Judoka Un judoka (personne qui pratique le judo)
Kakemono Le kakémono (peinture ou calligraphie sur soie ou sur papier)
Kaki Le kaki (le fruit)
Kamikaze Un kamikaze (un kamikaze était un pilote dont l’avion était rempli d’explosifs pendant la seconde guerre mondiale. Le kamikaze se dirigeait sur sa cible et se faisait exploser avec l’avion / Par extension = être kamikaze / être suicidaire)
   

Le karaoké (s’amuser à chanter sur une musique en imitant le/la chanteur(se))

Le karaté (art martial) / un karatéka (celui qui fait du karaté)
Kimono Un kimono (vêtement traditionnel japonais et tenue du judoka)
 Manga  

Un manga (bande dessinée)

Audio – Mots d’origine japonaise
 Mikado  

Un mikado (Jeu de patience et d’adresse)

Japonais Un Nippon /une Nippone (Nipponne) ou un Japonais / une Japonaise
   

Le théâtre nô

Origami L’origami (l’art du papier plié)
  Le saké (alcool de riz)
  Un samouraï (guerrier du Japon féodal)
Shinto Shinto / Le Shintoïsme / Shintoïste (religion)
Shogun Un shogun ou shogoun (dictateur militaire)
Soja Le soja (plante)
sumo Le sumo (sport / lutte japonaise)
Sushi Un sushi
Tempura Un tempura (beignet de poisson ou de légume)
Tofu Le tofu / tofou (pâte de soja – alimentaire)
Tsunami Un tsunami (un raz-de-marée)
Wasabi Le wasabi (plante utilisée comme condiment dans la cuisine)
Yakusa Un Yakusa ou Yakuza (membre de la mafia)
Yen Le yen (monnaie japonaise)