Archives par mot-clé : présentation

La République française : 3 valeurs, 4 principes et des symboles

En latin « res » et « publica », la chose publique.

La  République   est   un  système  politique  où  le  chef  de  l’état  ou président n’est pas  le  seul  à  détenir  le  pouvoir et  ce  n’est  pas un pouvoir     héréditaire  comme   sous    un     régime  monarchique.

Le    chef   de   l’état    est    élu     directement   par    le    peuple    qui,    grâce    à     ses    représentants     régionaux    élus    eux    aussi      et   constitués   en    Assemblée,    exerce   le    pouvoir   pour   gérer   la   « chose  commune    ou publique » : la sécurité nationale, la  défense  nationale,  l’éducation, la santé…   Le   peuple  représenté   par   des députés élus fait donc  des  lois  pour tous, c’est ce qu’on appelle la souveraineté nationale ou démocratie.

La République française est fondée sur : 

3 valeurs

♦ Liberté
♦ Égalité
♦ Fraternité

DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789

4  principes

♦ une république démocratique
♦ une république indivisible
♦ une république laïque
♦ une république sociale

 

Ces 3 valeurs et ces 4 principes sont représentés par les symboles suivants :

le drapeau tricolore bleu blanc rouge
l’hymne national « La Marseillaise »
la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité »
la fête nationale le 14 juillet
Marianne
le coq gaulois
le faisceau du licteur

 

 

 

La Côte de Granit Rose en Bretagne ***

>> Retour à la page « La France en photos »

Côte de granit rose

La Côte de granit rose c’est le nom de la zone côtière qui s’étend sur les communes de Perros-Guirec et Trégastel dans le nord de la Bretagne (région située à l’ouest de la France). C’est le département des Côtes d’Armor (22).

Cette bande côtière insolite et chaotique d’une dizaine de kilomètres seulement est constituée de blocs de granit rose vieux de 300 millions d’années sculptés par les vents et les marées. Pour découvrir ce site protégé, il faut emprunter le sentier des douaniers de Ploumenac’h (petit bourg qui dépend de la commune de Perros-Guirec).

Perros-Guirec est une station balnéaire familiale qui multiplie par huit sa population en été.

De là, on peut choisir de faire une promenade en bateau autour des Sept-Iles sur lesquelles on peut voir des goélands, des Fous de Bassan, des cormorans, des macareux, des pingouins. C’est également un site de reproduction du phoque gris. Les Sept-Iles sont connues comme étant la plus grande réserve d’oiseaux marins en France. Une seule est accessible au public : l’Ile aux Moines.

En fait, il n’existe que 5 îles dignes de ce nom. L’origine de l’erreur viendrait de l’administration française et d’une mauvaise interprétation du nom breton donné à ce petit archipel  » Ar Jentilez » ou « Sentiles » transformé en « Sept-Iles ». Pour rattraper l’erreur et arriver au chiffre 7, deux groupes rocheux ont reçu le nom d’îles.

Les îles au loin sur la photo

Les 5 îles :

– Enez ar Breur (en breton) : l’île aux Moines

La seule île accessible au public où se trouve un phare et un fort créé sous le règne de Louis XV.

– Enez Bonno (en breton) : l’île Bono

– Enez Plat (en breton) : l’île Plate

– Melbann (en breton) : l’île de Malban

– Riouzic (en breton) : l’ile de Rouzic

+ 2 écueils rocheux considérés comme îles

– Ar Zerr (en breton) : Le Cerf

– Kostann (en breton) : Les Costans

Les expressions actuelles/nouvelles

> Retour page « expressions françaises »

masques expressions actuelles nouvelles

Les expressions ou mots ci-dessous sont ceux que l’on entend le plus souvent.

un bolos, un boloss ou un bolosse = un ringard, un boulet qui ne sait pas s’habiller, qui parle trop fort.

Liker = beaucoup apprécier  (comme les « like » dans Facebook – à prononcer moitié à l’anglaise, moitié à la français « laïqué »)

Un cassos / les cassos = un cas social / les cas sociaux (prononcez « cassosse »)
C’est une personne en grand difficulté économique ou sociale que l’état aide. C’est un mot assez péjoratif qui concerne surtout et en particulier des personnes d’intelligence moyenne, peu instruites en décalage avec le reste de la société.

Se taper des barres (de rire) = bien rire, bien rigoler
Je suis pressée d’être à samedi, on va se taper des barres !

Être deux de tens (ou tense) = voir deux de tension
Avoir « deux de tension » c’est-à-dire réagir mollement, être trop lent pour faire les choses, ne pas avoir d’énergie, être apathique. L’expression fait référence à la pression artérielle c’est-à-dire la pression du sang dans les artères. La moyenne étant de 14, on comprend aisément que 2 ce n’est vraiment pas beaucoup ! 🙂
– Tu peux demander à Kevin qu’il t’aide à ranger.
– Ah, non, pas Kevin ! Il est toujours deux de tens !

Avoir de la thune / Avoir de l’argent = Avoir de l’argent
C’est une expression ancienne revenue dans le langage « jeune » depuis quelques années et très courante.

(Le roi de Thune ou le roi de la Thune, il y a quelques centaines d’années, était le chef des mendiants. Les Chevaliers de la thune = les mendiants)

– « J’ai pas d’thunes pour me payer un café, tu en as toi ? »
– « J’ai pas une thune ! » (je n’ai pas d’argent sur moi)

Faire la teuf = faire la fête

Se faire pécho / Se faire choper = Il s’est fait prendre
– Il s’est fait pécho dans le bus, il avait pas d’ticket !
Il s’est fait choper au moment où il sortait du magasin avec un objet volé

C’est un truc de ouf / C’est ouf ! = C’est un truc de fou !
– C’est complètement ouf ce truc !
– T’es complètement ouf !
– C’est un truc de ouf !

Les keufs = les flics (très populaire) = les poulets (argot) = la police
– Qu’est-ce que tu fais ? T’appelles les keufs ?

Une meuf = une fille, une femme

Grave = beaucoup, énormément

Kiffer (d’origine arabe – vocabulaire de banlieue) = aimer
– je kiffe cette meuf = j’aime cette fille (vocabulaire de banlieue)
– j’kiffe cette meuf. J’la kiffe grave = j’aime cette fille énormément

Flasher = avoir un coup de coeur pour quelque chose ou être particulièrement voyant
Mot passé dans le vocabulaire courant – populaire –
– Il a flashé sur cette fille
– Tu as vu comme il a flashé sur moi ?
– Ton pull rose fluo là, il flashe !
– Cette couleur est très flashy (clinquante – voyante)

Du taf / un taf = du travail – Faut que j’trouve du taf rapidement, j’ai plus une thune (Il faut que je trouve du travail rapidement, je n’ai plus d’argent)

Un mec = un gars, un homme

masques expressions actuelles nouvellesUn kéké – Faire son kéké= Se dit de quelqu’un de vantard et prétentieux
– Arrête de faire ton kéké tu veux !
– T’as vu le kéké dans bagnole ? (tu as vu le prétentieux dans sa voiture)

Naze = bête, idiot // fatigué // ringard, démodé, dépassé
– Je ne sors pas ce soir, je suis trop naze (trop fatiguée)
– C’est quoi cette musique de nazes (musique ringarde, nulle, vieillotte)
– Mon ordinateur est naze, je n’peux plus aller sur Facebook
(mauvais état – abîmé – hors d’usage)

Se la péter = Faire le fier, pérorer
– T’as vu le mec hier soir ? Il faisait son kéké auprès de Sandrine ? Il s’la pétait grave ! Quel naze ce mec !

Chourer / Chouraver (moins employé maintenant) = voler, faucher

Une caisse – une tire – une bagnole = une voiture
(bagnole : populaire passé dans le langage courant)
– Il lui a chouré sa caisse. (ou chouraver mais ce mot ne s’emploie plus trop maintenant)
– Tu l’as garée où ta tire ?
– Ca c’est de la bagnole !

Un jacky = Un jacky c’est quelqu’un qui fait du tuning (qui peint sa voiture) avec un goût douteux (ceux qui mettent de la fourrure sur le volant ou bien avec le pot d’échappement au ras du sol avec la musique à fond – ou à donf.
Le tuning = art de décorer sa voiture intérieurement comme extérieurement
– Ah le jacky avec sa caisse !!

Avoir les boules = avoir peur, être stressé par quelque chose OU être très énervé
– Demain c’est l’oral de math, j’ai les boules !
(Difficile de savoir si cette expression se réfère aux testicules ou bien aux amydalesette expression un peu vulgaire convient mieux aux garçons !
Mais on l’entend quelquefois dans la bouche de filles…)

Se prendre un vent / Se prendre une crampe
Difficile à expliquer, quelque chose se passe et vous restez comme un(e) imbécile.
– Tu sais, hier soir, Jérôme a réussi à dire à Esther qu’il l’aimait et il s’est pris un vent (une crampe). Elle lui a dit de la laisser tranquille et d’arrêter de la suivre partout !

Capter = comprendre, saisir ce que quelqu’un dit
– Tu vas déjà chercher Amandine chez Arsène. Tu déposes Amandine chez Laurent. Et ensuite, tu reviens à la maison. T’as capté ?
– T’es fatigué là ? T’as du mal à capter !
(Utilisation normal du mot capter : ce sont les antennes qui captent les ondes)

À l’arrache = rapidement – sans rien préparer Faire quelque chose d’une manière rapide et improvisée.
– On est parti à l’arrache, j’ai pas eu le temps de ranger.

masques expressions actuelles nouvelles
Être speed = être rapide
– Oh, t’as été speed pour venir !

C’est clean = c’est propre
– ma chambre est clean, j’ai tout nettoyé.

J’hallucine ! = je n’en reviens pas ! = Ça m’étonne fortement !
Se dit quand on est fortement étonné…très surpris…même pour des choses de la vie courante
– J’hallucine ! Il a commencé à prendre des leçons de conduite il y a 3 ans et il n’a toujours pas le permis ?
– J’hallucine ! Tu manges du fromage maintenant !

C’est nickel ! = c’est parfait ! C’est génial ! C’est propre / impeccable !
– J’ai rangé toute ton armoire, ça te va comme ça ?
– Oui, c’est nickel !

Se magner = se dépêcher
Magne-toi = dépêche-toi
(magne-toi l’cul Smiley-rougissant= dépêche-toi mais un peu moins « poétique » – vulgaire même)
– Bon, tu te magnes ! On n’a plus qu’un quart d’heure pour aller là-bas !

Il faut que j’me magne / Il faut que je speed / Il faut que j’me grouille (+ ancien)
= Il faut que je me dépêche
(magne-toi ! // grouille-toi ! = dépêche-toi !)

Se casser – S’arracher – Mettre les voiles = s’en aller
– Casse-toi, tu m’énerves ! (quand même assez agressif !)
– Bon, j’me casse, j’ai rendez-vous à 15heures avec mon patron !
– Arrache-toi d’là, tu ne vois pas que tu me gênes ?
– Bon, on s’arrache, de toute façon, je suis sûre qu’il ne viendront pas !
– Je sens que je vais mettre les voiles avant la fin de la cérémonie !

L’avoir dans l’cul Smiley-rougissant (assez vulgaire) = se faire avoir
– T’as prêté ta voiture à Justin, il a eu un accident avec et maintenant tu l’as dans le cul, tu n’as plus rien pour te déplacer !

Être bourré Smiley-confus = Être pété (familier) = être saoul

Se prendre une cuite = se saouler
(To tie one on / To be three sheets to the wind / To tip a few)
– Samedi dernier, il s’est pris une sacrée cuite avec le whisky-coca
(Autres expressions qui ne sont plus trop utilisées : – être rond comme une queue de pelle – être plein comme une barrique

masques expressions actuelles nouvelles
C’est mort (actuel) / C’est râpé = c’est terminé, c’est trop tard, ce n’est pas la peine
– Ce n’est pas la peine de te presser pour prendre une douche maintenant, c’est mort, on ne pourra pas arriver à l’ouverture !
– Tu voulais aller pique-niquer aujourd’hui ? C’est râpé ! Il pleut à torrent !

Psychoter (prononcez psikoté) / Se faire des noeuds au cerveau
= s’inquiéter inutilement – s’imaginer des choses compliquées – paniquer
– Mais arrête de psychoter ! Tu te fais toujours des noeuds au cerveau ! Attends de voir, les choses vont s’arranger d’elles-mêmes !

Se faire chambrer = se faire charrier / chahuter en paroles Subir les railleries, les moqueries des autres personnes (gentiment)
– Victor, en classe, a dit au prof qu’il aimait bien tricoter. Il s’est fait chambrer jusqu’à la fin de l’année avec ça !

Charrier quelqu’un (Chambrer quelqu’un) Charrier quelqu’un – c’est l’embêter en paroles
Chambrer quelqu’un – c’est la même chose…peut-être avec un plus…c’est-à-dire…que si vous confier quelque chose d’intime à vos amis, il peuvent vous charrier ou vous chambrer sur le défaut que vous leur avez avoué.. Ou si vous avez fait quelque chose de bizarre…drôle qui prête à rire….vous vous faites charrier, chambrer.
– Il s’est fait charrier (chambrer) toute la soirée parce qu’il leur a dit qu’il aimait tricoter !
Par contre, on peut utiliser le verbe charrier d’une autre façon – on peut dire :
– tu charries là ? (tu blagues…..tu te moques de moi ?)

Tu m’gaves / Tu m’saoules = Tu m’énerves – tu parles trop – c’est trop
– Tu m’gaves avec tes histoires de planches à voile !
– Arrête-toi ! Tu m’saoules avec tes histoires !

Un scoop
Un scoop dans un journal, c’est une nouvelle que personne ne connaît encore.
On utilise « scoop » quand on veut parler de quelque chose d’inédit….ou que personne ne sait
– Il paraît que Damien va arrêter ses études de droit pour devenir acrobate dans un cirque ? Tu étais au courant ?
– Mais ce n’est pas un scoop ça ! Ça fait deux ans qu’il en parle !

Bosser / Trimer = travailler Bosser veut dire simplement travailler
– Ah ! un peu de repos j’ai bossé toute la semaine…alors vive le week-end !
« Trimer » veut dire travailler aussi mais plus durement….
– Bon, j’ai trimé toute la semaine, alors, j’estime que j’ai droit au repos le week-end

Cool / Génial / Géant
– J’ai réussi à avoir des places pour « M » au Zénith de Nancy, c’est super, c’est géant, c’est génial !
– Je n’ai pas besoin de prendre le train ce week-end, ils viennent me chercher en voiture, c’est cool !

Se planter = se tromper
– Il s’est planté dans l’heure. Il est arrivé avec une heure de retard à son exam !
– Je me suis planté…j’ai confondu les kilomètres avec des miles.

Envoyer bouler quelqu’un = Envoyer paître…rejeter quelqu’un
– Il m’a encore demander de l’argent hier…
– Et alors ? tu lui en as donné ?
– Non, je l’ai envoyé bouler.
masques expressions actuelles nouvelles

Être défoncé
Ne plus être dans son état normal à cause de l’alcool ou de la drogue
– Il était tellement défoncé qu’il ne s’est même pas rendu compte qu’il marchait sur le bord du toit !

Tirer une latte / Tirer une taffe = Fumer et prendre une bouffée de cigarette une fois.

Une clope = une cigarette
– J’peux tirer une latte sur ta clope (ou tirer une taffe)

Ne pas calculer quelqu’un = Ne pas prêter attention – l’ignorer
– Je le calcule pas celui-là ! C’est qui ?

Être pété de rire = Être éclaté de rire / être mort de rire

Être vénère = Être énervé (énervé en « verlan » ou à « l’envers » =
vénère)
– J’suis vénère ! Mes parents ne veulent pas me laisser partir !

Flipper = Avoir peur ou être crispé en attendant quelque chose.

– Je flippe à l’idée de me retrouver seule avec lui !

Se faire jarter = se faire renvoyer / dégager
– Il s’est fait jarter du groupe

Jarter = expulser / faire partir / supprimer
– Ce mec, je l’ai jarté de ma liste d’amis sur Facebook

Expressions en rapport avec les animaux

> Retour à la page  « expressions françaises »

  TESTEZ VOS CONNAISSANCES
ESSAYEZ  DE  FAIRE  LE   QUIZZ
CI-CONTRE SUR LES EXPRESSIONS
EN RAPPORT AVEC LES ANIMAUX
Un agneau Un agneau
. Être doux comme un agneau = être très gentil, sans aucune violence
Un âne Un âne
. Être têtu comme un âne
. Être bête comme un âne
. Être têtu comme une mule
Un boeufUn boeuf
. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs
(to put the cart before the horse)

Cela signifie faire les choses à l’envers ou dans le désordre…aller trop vite pour faire quelque chose. (pas dans le bon sens, pas dans l’ordre).

Il faut savoir s’organiser et prendre les choses par leur commencement pour les réussir. Cette expression est souvent utilisée pour tempérer l’enthousiasme de quelqu’un d’inexpérimenté.

« On n’est pas des boeufs, on fait ce qu’on peut ! »

– Justin, tu en es où dans le bilan de la Société ?
– J’ai encore plein de travail..je ne serai pas prêt aujourd’hui…
– Parce que j’ai d’autres choses urgentes à te donner…et il faudrait que ça soit fait avant demain !
– Eh, doucement, on n’est pas des boeufs, on fait c’qu’on peut ! (ou « je n’ai pas quatre mains !)

Un bourdon Un bourdon
. Avoir le bourdon = Ne pas avoir le moral – être déprimé (expression moins utilisée de nos jours)
Un cafard Un cafard
. Avoir le cafard = Ne pas avoir le moral – être déprimé
Un canard Un canard
. Il fait un froid de canard = il fait très froid
Une carpe Une carpe
. Être muet comme une carpe = ne rien dire
– Il est resté muet comme une carpe !
Un chat Un chat

. Donner sa langue au chat
– J’ai une devinette : pourquoi le cercueil d’un homme qui est mort de rire est-il tout petit ?
– Euh….je ne sais pas
– Tu donnes ta langue au chat ? Parce qu’il était plié en quatre !
(plié en deux ou en quatre = mort de rire)

.S’entendre comme chien et chat
On utilise cette expression pour deux personnes qui se disputent tout le temps ou à chaque fois qu’elles se voient comme les chats et les chiens qui, généralement, ne s’apprécient guère.
– Lorsqu’on placera les gens à table, il ne faut pas mettre Lionel à côté de Justin. Ils s’entendent comme chien et chat ces deux-là !

.Chat échaudé craint l’eau froide

Une personne ayant vécu une expérience désagréable, difficile ou douloureuse se méfiera à nouveau lorsqu’une situation plus ou moins similaire se présentera à lui. Exactement comme un chat plongé dans l’eau chaude se méfiera de toute eau, qu’elle soit chaude ou froide.

– Il a eu une déception amoureuse l’année dernière. Il est devenu très méfiant envers les personnes que je lui présente. Chat échaudé craint l’eau froide !

. Il faut appeler un chat un chat = Il faut dire les choses telles qu’elles sont.
– Il a du mal à payer pour les autres, au café, au restaurant, même s’il en a les moyens.
– Il a du mal à sortir son argent ?
– Non, c’est qu’il n’y pense pas.
– Ah non, il faut appeler un chat un chat…il est radin c’est tout ! (radin = avare)

La nuit, tous les chats sont gris.

. La nuit tous les chats sont gris = la nuit ou dans l’obscurité, les différences entre les gens ou les choses s’estompent du fait que nous ne percevons pas les couleurs. Ainsi, on ne distingue pas un chat gris d’un chat roux par exemple. On utilise cette expression pour faire comprendre que sans précision, sans « lumière » sur certains faits, on mélange tout, on peut confondre, on peut se tromper. Ce qui peut amener à une situation confuse.

. Avoir un chat dans la gorge = être enroué
– Est-ce que quelqu’un pourrait lire ce texte à ma place, j’ai un chat dans la gorge….?

. Avoir d’autres chats à fouetter = Avoir autre chose à faire
– Tu viens jouer aux cartes cet après-midi ?
– Ah non, merci, j’ai d’autres chats à fouetter !

. Y a pas un chat ! (il n’y a pas un chat) = Il n’y a personne.
– C’est bizarre, on ne s’est pas trompés dans l’heure du concert ? Y a pas un chat !

. Y a pas de quoi fouetter un chat (il n’y a pas de quoi fouetter un chat) = Ce qui s’est passé n’est pas grave
– Bon, ils ont patienté devant la porte de l’appartement pendant une heure…et alors ? Y a pas de quoi fouetter un chat !

Un cheval Un cheval
. Avoir une fièvre de cheval = avoir beaucoup de fièvre

. Être à cheval sur …
. Être à cheval sur les principes (être très respectueux des principes)
. Être à cheval sur le règlement (être très respectueux du règlement)
Un chien Un chien
. Être fidèle comme un chien
. Il fait un temps de chien (un très mauvais temps)
. Il fait un temps à ne pas mettre un chien dehors (un très temps mauvais temps)


. se regarder en chiens de faïence – cela fait référence aux petits animaux en faïence que l’on mettait sur les buffets en guise de décoration. On utilise cette expression pour parler de l’animosité qui se ressent entre deux personnes placées côte à côte ou face à face et qui souhaitent s’ignorer.

Un cochon Un cochon / Un porc
. Manger comme un porc / Manger comme un cochon = manger salement
– Mais fais attention ! Tu manges vraiment comme un cochon !
. Avoir une tête de cochon = être têtu / obstiné
– Je t’ai dit cent fois de ne pas te coucher sur le canapé avec tes chaussures ! Quelle tête de cochon !
. Être copains comme cochons = être très bons amis – très bon copains dans les bons et mauvais coups
– Ces deux-là, quand ils étaient petits, ils étaient copains comme cochons !
Un crocodile Un crocodile
. Avoir des larmes de crocodile / Pleurer des larmes de crocodile
Se dit à un enfant qui laisse couler ses larmes sans avoir vraiment de chagrin…. un peu faux.
– C’est des larmes de crocodile ça !
(Vous remarquerez que, quand on parle, le bon français n’est pas toujours respecté – certaines personnes s’exprimant bien diraient « ce sont des larmes de crocodiles ça »….le fait est que la majorité des gens diraient « c’est »…)
Un éléphant Un éléphant
. Avoir une mémoire d’éléphant
On dit ça de quelqu’un qui se souvient bien des choses.
Une fourmi Une fourmi
. Avoir des fourmis dans les jambes
(to have pins and needles in legs)
Etre ankylosé – ne plus pouvoir remuer les jambes ou la jambe (après être trop longtemps resté dans une même position)
Une guêpe Une guêpe
. Avoir une taille de guêpe = Avoir une taille très fine
. Se fourrer dans un sale guêpier / Se mettre dans un sale guêpier /
Tomber dans un sale guêpier = Se mettre dans une situation difficile dont il est difficile de sortir.
– Il s’est mis dans un sale guêpier, le jour où il a accepté de faire parti de leur groupe
Un lapin Un lapin
. Poser un lapin = ne pas venir à un rendez-vous
– Je l’ai attendu trois heures, il n’est pas venu. Il m’a posé un lapin.
. Faire le coup du lapin
Avoir la nuque brisée
– Il a eu un accident de voiture. Il a eu le coup du lapin, il est mort rapidement.
. Courir comme un lapin = « courir très vite » ou « aller vite »
– On ne dirait pas qu’il a eu une fracture ouverte à la jambe. Si tu le voyais, il court comme un lapin
maintenant !
. C’est un chaud lapin = C’est quelqu’un très actif sur un plan sexuel…
Un lion Un lion
. Être fort comme un lion (Autre expression = Être fort comme un Turc)
Un loup Un loup
. Avoir une faim de loup = avoir très faim
– Je viens de faire vingt kilomètres à pied et j’ai une faim de loup !
(to be famished – I’m so hungry I could eat a horse !)
. Être connu comme le loup blanc=Être très connu
(big deal – big shot – big cheese – big man on campus)
– Dans cette ville, il est connu comme le loup blanc.
Un maquereauUn maquereau ou mac (plus actuel) = un proxénète
AVOIR DES YEUX DE MERLANS FRITSAvoir (faire) des yeux de merlan frit.

Avoir (faire/rouler) des yeux de merlan fritavoir un regard niais, stupéfait – un regard plein d’amour ou d’étonnement, de stupéfaction mais un regard ridicule.

Un merlan = ce mot d’argot a vieilli mais il désignait autrefois un perruquier, au temps où les nobles portaient des perruques. Pourquoi ce terme ? Parce que le garçon coiffeur poudrait autant ses cheveux que la perruque ce qui faisait penser à un merlan roulé dans la farine prêt à être frit. Puis, avec le temps, le terme a été attribué aux « coiffeurs ».

Un moutonUn mouton
. Revenons à nos moutons !
Revenir au sujet principal de la conversation.
Une oie Une oie
. Être bête comme une oie = être stupide / bête
. C’est une oie blanche = Expression de moins en moins utilisée qui désigne une fille naïve, candide.
Un paon Un paon (prononcez « pan »)
. Être fier comme un paon
– Si tu avais vu ton frère dans son smoking, il était fier comme un paon !
Une pie Une pie
. Être bavarde comme une pie (Être un piplette)
– Tu as déjà rencontré ta voisine ?
– Oui, hier ! Elle est bavarde comme une pie !
Un pou Un pou
. Être laid comme un pou / Être moche comme un pou
(so uggly he/she could gag a maggot – a face only a mother could love – a face for radio)
Si vous employez cette expression…on ne peut pas dire que ce soit très gentil… aussi laid qu’un pou (moche -mot familier- = laid)
Une poule Une poule
. Avoir la chair de poule = avoir froid
– Il ne fait pas chaud ! Regarde, j’ai la chair de poule !
(quand on a froid la peau ressemble à celle de la poule déplumée !)
(To have goose bumps)
Une puce Une puce
. Mettre la puce à l’oreille = Eveiller l’attention, la méfiance, le soupçon sur quelque chose.
– Il parlait avec un tel enthousiasme de l’Australie, ça m’a mis la puce à l’oreille et je lui ai demandé s’il préparait un voyage prochainement pour l’Australie. Et il m’a répondu qu’il avait l’intention de partir en bateau en fin d’année.
. Une jolie petite puce = pour parler d’une jolie petite fille.
. Ma puce = mot tendre pour parler à sa petite fille
Un Rat Un rat
. Être fait comme un rat = être piégé / être prise
Un renard Un renard
. Être rusé comme un renard(to be sly as a fox – To be cunning as a fox)
Un requin Un requin
= Homme d’affaires impitoyable et sans scrupule. Les requins les plus connus sont ceux du monde de la finance.
Une sardine Une sardine
. Être serrés comme des sardines (des sardines en boîte de conserve)
– Je n’aime pas prendre le métro aux heures de pointe, on est serré comme des sardines !
Un singe Un singe
. Être malin comme un singe
Un taureau Un taureau
. Prendre le taureau par les cornes
S’emparer d’un problème, d’une difficulté et faire tout pour le/la résoudre. Faire front à un problème.
Une vache Une vache
. T’es vache ! Tu aurais pu me laisser quelques oeufs en chocolat quand même ! (pas très gentil)
. Faire une vacherie à quelqu’un = Faire un mauvais coup à quelqu’un.
– Mon collègue de travail m’a fait une vacherie aujourd’hui. Voilà pourquoi je suis en colère !
. C’est vachement bien ! C’est vachement joli ! C’est vachement drôle ! Vachement embêtant…à l’infini 🙂

Vachement (on peut dire aussi c’est drôlement cher, drôlement bien, drôlement gênant….).

. Manger (bouffer) de la vache enragée = Vivre dans la misère – Vie dure de privations

– On peut dire qu’il a mangé de la vache enragée quand il était jeune. Ses parents avaient tout juste de quoi survivre.

Un verUn ver. Être nu comme un ver = être sans habitsTIRER LES VERS DU NEZTirer les vers du nez à quelqu’un = amener quelqu’un à dire ce que l’on veut savoir et ce qu’il ne veut pas avouer en posant des questions adroitement.
AUTRES EXPRESSIONS EN RAPPORT AVEC UNE PARTIE DU CORPS D’UN ANIMAL
Un bec d'oiseau Un bec (d’oiseau). Avoir une prise de bec avec quelqu’un = C’est avoir une altercation avec une personne.
– Je suis énervé ! Je viens d’avoir une prise de bec avec l’employé de la Poste !. Se retrouver le bec dans l’eau = Ne rien obtenir après avoir fait des efforts – ne pas obtenir ce qu’on attendait en ayant fait des efforts pourtant.- Ils lui avaient promis de l’emmener en voyage en Afrique. Il a obtenu son passeport, il s’est fait vacciné, il a même acheté des vêtements et un superbe appareil photo…finalement, il s’est retrouvé le bec dans l’eau ! Son oncle et sa tante sont partis sans lui.
Un sabot de cheval Un sabot . Ca ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval = c’est difficile à trouver

. Il ne faut pas avoir les deux pieds dans le même sabot ! Il/Elle n’a pas les deux pieds dans le même sabot ! = expression qui se réfère à une personne énergique, dégourdie et courageuse.
(c’est un compliment)
– Elle s’occupe de ses enfants, de ses parents. Elle travaille de nuit comme infirmière et la journée elle aide son mari à la ferme ! Elle n’a pas les deux pieds dans le même sabot !

. Voir venir quelqu’un avec ses gros sabots = Deviner les intentions de quelqu’un- intentions qui semblent évidentes – mal cachées.
– Il m’a parlé de ses trois chiens. Il m’a dit que ses chiens n’aboyaient pas, qu’ils étaient très gentils. Je l’ai vu venir avec ses gros sabots ! En fait, il souhaitait que je garde ses trois chiens pendant ses vacances.

– Je te vois venir avec tes gros sabots ! Tu veux aller à ce concert samedi soir, c’est ça ?

Une aile Une aile
. Battre de l’aile Fonctionner difficilement – se dérouler difficilement
Cette expression courante est surtout utilisée pour décrire la situation d’une entreprise en déclin ou bien pour parler d’un couple de personnes qui a des problèmes. Quelqu’un qui a créé quelque chose (une société, association…)
– Alors, comment ça marche ta société qui fabrique des parapluies ?
– Bof, ça bat de l’aile ! (= ça ne marche pas très bien)

Une patte Une patte

. Montrer patte blanche = Donner un signe de reconnaissance ou une autorisation pour être autorisé à entrer dans un lieu.- Tu ne peux pas entrer au Pentagone comme ça ! Il faut montrer patte blanche !

. Graisser la patte à quelqu’un = Donner de l’argent à quelqu’un pour obtenir quelque chose / soudoyer
(to grease the palm of someone)
– Mais comment avez-vous fait pour entrer à cette soirée VIP ?
– C’est Pierre qui a graissé la patte au vigile qui surveillait les entrées.