Les falaises d’Étretat ***, source d’inspiration de nombreux peintres

 

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Les falaises d’Etretat sont classées Grand Site National. Elles font partie de la Côte d’Albâtre qui s’étire sur 120 km entre Le Havre et Le Tréport. On l’appelle Côte d’Albâtre à cause de ses falaises de craie blanche comme l’albâtre qui s’élèvent à 60 – 120 mètres au-dessus du niveau de la mer – La Manche. Elles sont striées par endroits de couches de silex. Un sentier de grande randonnée sur le haut de ces falaises permet de se faire quelques frayeurs.

La mer ronge ces falaises friables d’environ 1 mètre tous les ans jusqu’à ce que le haut de la falaise s’écroule. Alors la craie se dissoud progressivement dans la mer, lui donnant une couleur gris laiteux et les couches de silex deviennent progressivement des galets ronds qui vont constituer les plages, la plage d’Étretat par exemple.

Etretat est un petit port de la région Haute-Normandie à l’égal des autres ports que l’on trouve dans les échancrures de ces falaises comme Le Tréport, Fécamp, Dieppe… Etretat doit sa réputation aussi à son arche crayeuse monumentale et à l’aiguille située derrière de 70 mètres de haut. Il y a la falaise d’Amont, la falaise d’Aval et la Manneporte.

Monet

Monet à Etretat (peint par Caillebotte en 1884) →

Les falaises d’Etretat sont celles qui sont les plus connues au monde grâce aux peintres qui les ont rendues célèbres comme Claude Monet en particulier qui y a peint 80 tableaux, mais aussi Gustave Courbet, Barthold Jongkind, Camille Corot, Eugène Isabey, Eugène Delacroix, Eugène Boudin… Monet a peint ces falaises d’Etretat par tous les temps, et à différents moments de la journée. Il souhaitait saisir l’instant, l’impression, la luminosité tellement changeante de cet endroit.

Etretat est devenue une station balnéaire recherchée pendant près d’un siècle et demi. Des écrivains et musiciens y ont séjourné comme Guy de Maupassant, Offenbach, Gustave Flaubert, Victor Hugo, André Gide…

C’est à Etretat aussi, le 8 mai 1927, que Charles Nungesser et François Coli survolèrent pour la dernière fois le sol français dans leur avion « L’oiseau blanc ». Ils étaient partis du Bourget. Ils voulaient faire la traversée de l’Atlantique Nord sans escale et ce pour la première fois de la jeune histoire de l’aviation. Malheureusement, il semble qu’ils se soient écrasés au large de Terre-Neuve n’atteignant jamais la côte américaine (il y a quelques mois on a retrouvé leur avion « L’oiseau blanc » près des côtes de Saint-Pierre et Miquelon – un blog lui est consacré « La recherche de l’Oiseau Blanc« ).

Nungesser et Coli

 

Nungesser et Coli

Un musée à leur mémoire se trouve sur la commune d’Étretat.

A la suite, les 20 et 21 mai 1927, Charles Lindbergh accomplissait la traversée New-York / Paris sans escale sur le célèbre « The Spirit of St Louis ». LA TOUTE PREMIERE TRAVERSEE DE L’ATLANTIQUE SANS ESCALE REUSSIE !

***********Cet article vous a plu ?**********

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *