Hôtel Palace le PENINSULA***** Avenue Kléber 16e PARIS

19, avenue Kléber (16e arrondissement)

Propriétaire : The Hongkong and Shanghai Hotels et Katara Hospitality
Exploitant (en 2018) The Peninsula Hotels

Premier hôtel du groupe Peninsula en Europe.

L’hôtel, construit en 1908,  se situe non loin de l’Arc de Triomphe et de l’avenue des Champs Élysées sur l’une des 12 avenues qui partent de la place de l’Étoile.  Il a été entièrement restauré et modernisé avant d’ouvrir en 2014.  L’immeuble, auparavant, abritait des enfilades de bureaux reliés au ministère des Affaires Étrangères.                                                                                                                   

Le personnel de l’hôtel : 600 salariés dont 114 cuisiniers.

L’hôtel dispose de 200 chambres dont 34 Suites réparties sur 6 étages. Certaines Suites/appartements du dernier étage ont un accès privé à des jardins et bénéficient d’une entrée particulière.

Chambres (de 30 à 50m²) à partir de 800 euros jusqu’à 25000 pour la Suite Peninsula (318m²) au 1er étage, avec triple salons, piano à queue laqué, bureau, salle à manger pour 12 convives…

Comme pour tout palace, de nombreux services sont à disposition de la clientèle comme un Spa Peninsula de 1800 m² et une piscine de 20 m de long. C’est la plus grande surface attribuée à un Spa de tous les palaces et plus grande piscine aussi -15 mètres en général dans les autres hôtels palaces de luxe-. Un Spa avec 6 cabines individuelles et 2 Suites privatives, saunas, hammams, bassins vitalité…

On peut trouver aussi dans l’hôtel un salon de coiffureun centre de fitness,  des espaces de réunion et de réception -un grand salon pouvant accueillir jusqu’à 100 personnes, et 3 espaces un peu plus petits.

https://youtu.be/-vWGgGmKMLY

>>> VOIR LE SITE THE PENINSULA PARIS

Pour se restaurer ou se détendre autour d’un verre :

6 restaurants (gastronomiques chinois/français et sortes de brasseries), un bar.

♦ le Lili, restaurant cantonais qui porte le nom d’une cantatrice chinoise du début du 20e siècle. La décoration est un hommage aux opéras chinois et français. Chef cuisinier chinois : Tang Chi Keung

La Table des Chefs – Possibilité de dîner à 6 convives autour d’une table  pour découvrir l’activité des cuisines.

♦ le restaurant L’Oiseau Blanc au dernier étage de l’établissement avec superbe vue sur les monuments de Paris. L’Oiseau Blanc pour rappeler le nom de l’avion biplan des aviateurs Nungesser et Coli qui tentèrent  la première traversée aérienne de l’océan Atlantique nord et disparurent le 8 mai 1927. On y mange de la cuisine française, chef cuisinier Sydney Redel.

En été, l’Oiseau Blanc ouvre sur une terrasse pouvant accueillir 40 personnes avec une vue panoramique sur Paris.

♦ le Rooftop, comme son nom l’indique en anglais se trouve sur le toit de l’immeuble au 6ème étage avec, comme la terrasse du restaurant L’Oiseau Blanc,  une vue superbe sur les monuments de la capitale. Pour les petites faims, pour un cocktail de fruits frais ou un apéritif.

♦ le Lobby, restaurant gastronomique avec orchestre dans une salle majestueuse avec miroirs et  des moulures restaurées  à la feuille d’or rappelant la Belle Époque (période correspondant à la fin du XIXe siècle -19e- jusqu’au début de la 1ère guerre mondiale en 1914).

La Terrasse Kléber, sans doute la plus grande terrasse couverte de tous les Palaces de Paris. On y mange de la cuisine de saison à toute heure de la journée. Accès direct à l’avenue Kléber. La Terrasse Kléber est le prolongement du restaurant Le Lobby et du Bar Kléber.

Le Bar Kléber avec son intérieur en chêne et dorures. C’est à ce même endroit  que furent signés les Accords de paix de Paris mettant fin à la guerre du Vietnam en 1973.

Le Lounge Kléber, pour prendre un verre et choisir de quoi fumer dans la cave à cigares -exclusivement pour les habitués du palace-.

UN PEU D’HISTOIRE

Dès 1908, l’immeuble est un hôtel de luxe, l’Hôtel Majestic.  Parmi les gens célèbres qui ont fréquenté l’établissement :  Marcel Proust, Pablo Picasso, Igor Stravinsky, George Gershwin…

 

 

En 1928, George Gershwin loue une Suite dans l’hôtel Majestic où il écrit sa célèbre composition « An American in Paris » (Un Américain à Paris).

1936 – L’état français rachète l’immeuble, propriété de l’état qui est alors affecté à la direction du ministère de la Défense et de la Guerre.

Guerre 1940-45 – L’hôtel devient  la Kommandantur – le siège de l’état-major allemand pendant la période d’occupation nazie.

De 1946 à 1958 – Il est le siège provisoire de l’UNESCO;

1958 – C’est le Centre international de conférence du Ministère français des affaires étrangères qui s’y installe.

1973 – C’est dans l’hôtel Majestic que sont signés les Accords de paix de Paris qui mettent fin à la guerre du Vietnam.                      Les Américains s’engagent à retirer leurs troupes dans les 60 jours cependant que les Nord-Vietnamiens s’engagent à libérer leurs prisonniers américains.

2007 – L’état français vend le bâtiment. Le ministère des affaires étrangères et européennes continue d’occuper l’immeuble jusqu’au 31 mars 2009 en payant un loyer.

La société immobilière qatarie Barwa Real Estate achète l’immeuble en avril 2007 pour 404 millions d’euros. Elle le revend quelques mois plus tard en août 2017 pour 456 millions d’euros ! Affaire juteuse !

Rachat par le groupe hôtelier chinois The Hongkong and Shanghai Hotels

2014 – Après 4 années de travaux commencés en 2010, le Peninsula ouvre ses portes.

2015 – Création du Prix The Peninsula Classics Best of the Best Award pour élire la voiture de légende de l’année la plus exceptionnelle. Les fondateurs du groupe The Hongkong and shanghai hotels, passionnés de voitures anciennes, souhaitaient faire un petit clin d’oeil à l’histoire française  puisque c’est à Paris au XVIIe siècle (17e) que sont nés les concours d’élégance avec des rassemblements de calèches !

2016 – L’hôtel reçoit la distinction suprême de palace*****

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.