Autres façons de dire - il a de la chance ou il n'a pas de chance

Autres façons de dire « il a de la chance » ou « il n’a pas de chance »

LES CHANCEUX SONT CEUX QUI ARRIVENT À TOUT. LES MALCHANCEUX, CEUX À QUI TOUT ARRIVE. (Eugène Labiche)
AVOIR DE LA CHANCE
ÊTRE MALCHANCEUX
JOUER DE MALCHANCE
Ou bien ÊTRE CHANCEUX

Accumuler un manque de chance ou de réussite. « Cette équipe de foot était largement supérieure à leurs adversaires. Ils n’ont pas gagné mais on peut dire qu’ils ont joué de malchance ».

AVOIR DE LA VEINE
.. 

NE PAS AVOIR DE VEINE / C’EST PAS DE VEINE ! / MANQUE DE VEINE   

Avoir de la chance. « Tes grands-parents t’emmènent en vacances, tu as de la veine ! »

« Je n’ai jamais eu de veine dans la vie. Je n’ai toujours eu que des échecs ». »C’est pas de veine (ou « manque de veine »), elle était la 11e sur la liste de personnes ayant réussi le concours mais ils ne prenaient que les dix premiers. »

ÊTRE NÉ(E) SOUS UNE BONNE ÉTOILE

 

ÊTRE NÉ(E) SOUS UNE MAUVAISE ÉTOILE

 « C’est triste qu’elle soit décédée mais elle n’a jamais eu de problème majeur dans sa vie. Elle était né sous une bonne étoile ».

 « J’ai dû naître sous une mauvaise étoile moi ! On ne peut pas dire que j’ai de la chance ces temps-ci avec tout ce qui m’arrive ! »

AVOIR DU BOL / AVOIR DU POT  / AVOIR DU CUL (peu usité et vulgaire)
C’EST UN COUP DE BOL
(familier) 

  





MANQUE DE BOL





NE PAS AVOIR DE POT / NE PAS AVOIR DE BOL(familier)

Le bol et le pot signifiaient en argot le derrière, le cul. Ces trois expressions « avoir du bol », « avoir du pot » et « avoir du cul » signifient exactement la même chose « avoir de la chance ».  Ce sont des expressions qui sont devenues familières et qui ne sont pas vulgaires du moins pour deux expressions « avoir du bol » ou « avoir du pot ».C’est un coup de chance.  « J’ai failli mourir pendant ces vacances. J’ai fait une chute dans un ravin. Coup de bol ! J’ai été retenu par un arbre, autrement je finissais cent mètres plus bas ».


« Ils proposaient un baptême de l’air en montgolfière pour un prix très raisonnable. Manque de bol, j’avais laissé mon porte-monnaie, ma carte bleue et mon chéquier à la maison. Je regrette ! »


« J’ai vraiment pas de pot en ce moment. Ma femme est à l’hôpital, ma chaudière est tombée en panne et ma voiture ne démarre plus ».

 AVOIR UNE VEINE DE COCU / AVOIR UNE CHANCE DE COCU (trés familier à la limite du vulgaire)

Être cocu  c’est avoir été trompé par sa femme, elle lui a été infidèle. Cette expression s’adresse plutôt à un homme. Alors pourquoi une veine de cocu ? Peut-être que l’on considère qu’après être tombé si bas, après tant d’infortune la chance ne peut que lui sourire. »Cette année il a gagné deux fois au Loto, plus de 100 000 euros à chaque fois ! Il a vraiment une veine de cocu celui-là ! »

AVOIR LA BARAKA AVOIR LA POISSE (familier)

PORTER POISSE / PORTER LA POISSE (familier)

Vient de l’arabe « baraka » qui signifie « faveur du ciel », « bénédiction ».   « Avoir la baraka » c’est le contraire d' »avoir la poisse ». C’est avoir une chance extraordinaire et plutôt inattendue.

 Avoir la poisse c’est avoir une malchance tenace. Le mot « poisse » vient de « la poix » qui était une colle visqueuse obtenue à partir de la résine de pin. La poisse c’est une déveine qui semble poursuivre un individu.Porter malchance, porter malheur.

ÊTRE VERNI « T’es verni toi ! Tu as plein de sauce sur ta viande et moi presque pas ! »
ÊTRE NÉ COIFFÉ (peu usité)Cette expression très ancienne se rapporte à une vieille croyance qui voulait que les enfants qui naissaient avec un fragment de membrane foetale recouvrant leur tête étaient protégés du mauvais sort, donc un futur adulte chanceux.
AVOIR LE CUL BORDÉ DE NOUILLES (très familier)Encore le cul associé à la chance. Pourquoi avec des nouilles autour ? Pas d’explication crédible. (nouilles = pâtes)
AVOIR UNE VEINE DE PENDU (expression peu courante) Mais pourquoi donc un pendu aurait-il de la chance ? L’explication est plutôt terrible. Il y a quelques centaines d’années, on considérait que les restes de ces pendus avaient de puissants pouvoirs. Aussi, on récupérait leur graisse censée guérir de nombreuses maladies. Leurs os permettaient d’éloigner le mauvais sort. Même la corde du pendu portait chance au jeu !

Retour à la page « Plusieurs façons de dire »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.