Tag Archives: expressions

Expressions avec le verbe MANGER

PROVERBE : Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. 

Manger sur le pouce Manger rapidement un sandwich ou autre chose sans s’attabler.
“La réunion s’est terminée tard, j’ai mangé sur le pouce à midi et j’ai une faim de loup !”
Manger avec un lance-pierres Manger rapidement attablé ou non mais très rapidement en étant pressé.
Manger (bouffer -+familier-) de la vache enragée Voilà une expression qui progressivement change de sens au fil des années.
À l’origine c’est une expression qui est apparue au XVIIIe siècle (18e) et qui signifiait vivre  dans la misère au point de manger les bêtes malades comme la vache enragée.  Subir beaucoup de privations.
“Je peux dire que j’ai mangé de la vache enragée pendant toutes ces années de guerre”.
.
(De nos jours, certaines personnes utilisent mal cette expression  en lui donnant  un sens différent  : “être très énervé”.“Mais qu’est-ce qu’elle a aujourd’hui ? Elle a mangé de la vache enragée ?”)
Manger du pain sec  Cette expression est moins forte que celle ci-dessus “manger de la vache enragée” mais elle s’utilise pour décrire une période dure à traverser avec beaucoup de difficultés financières.
Manger les pissenlits par la racine On emploie cette expression populaire pour parler d’une personne morte et enterrée.
“Il était déjà âgé quand on le voyait à sa fenêtre. Il doit manger les pissenlits par la racine à présent”.
 Manger ses mots Parler sans bien articuler. “L’écrivaine Françoise Sagan mangeait ses mots quand elle parlait”.
Avoir mangé du lion  Avoir beaucoup d’énergie,
“Quelle énergie ce matin ! Tu as mangé du lion ?”
Avoir du pain sur la planche  Avoir beaucoup de travail en attente.
“Tu veux restaurer cette maison en ruine ? Eh bien, tu as du pain sur la planche !”
Manger comme un cochon Manger salement.
“Prends ta fourchette pour manger les pâtes ! Tu manges vraiment comme un cochon !”
Ça ne mange pas de pain Ça ne coûte rien, même si ça n’a aucun intérêt.  Ça ne requiert aucune dépense et ne fait prendre aucun risque. Ça n’engage à rien d’essayer.
“Tu pourrais sourire au moins, ça mange pas d’pain !”
Manger comme un ogre

Manger comme quatre

 Manger énormément.
“Si tu reçois Alain chez toi à manger, prévois une grande quantité de nourriture ! Il mange comme un ogre (il mange comme quatre) !”
Ne pas se laisser manger (tondre) la laine sur le dos  Ne pas se laisser exploiter, volé.
“Il est bête aussi ! Pourquoi est-ce qu’il s’est laissé manger la laine sur le dos sans réagir ?”
Manger dans la main à quelqu’un  Se dit à propos d’une personne totalement soumise à une autre, obéissante, toujours en accord avec cette dernière, sans libre-arbitre.
“Tu as vu la réaction du comptable envers le patron hier ? C’est fou, il lui mange dans la main !”
Manger (bouffer -+ familier-) la grenouille Faire faillite (signification plus ancienne :  dilapider une somme d’argent dont on avait la responsabilité, la garde).
“Il avait tout pour réussir. Un café qui marchait bien. Mais au bout de deux ans, à force d’offrir des verres à tout le monde, il a mangé la grenouille !”
 Manger des yeux  Dévorer du regard, regarder quelque chose ou quelqu’un avec envie.
“Il y a un homme assis là-bas qui te mange des yeux. Tu le connais ?”.
Un garde-manger C’est une armoire ou un placard qui sert à conserver les aliments.
Manger (bouffer -+familier) à tous les râteliers Se dit d’une personne sans scrupule qui tire avantage de toutes les situations. de plusieurs sources de profit.
“Ne le choisis pas comme conseiller, cet homme-là mange à tous les râteliers ! Il ne peut que te trahir”
Manger du bout des dents C’est l’équivalent de grignoter mais sans appétit, avec un certain dégoût, sans envie.
Manger comme un moineau (avoir un appétit de moineau)  Manger très peu. Se contenter de peu.
Manger la consigne  Oublier une recommandation.
“Jérôme devait venir me chercher à 10h00. Il est 11h00 et il n’est pas là. Il a mangé la consigne !”
Ne pas savoir à quelle sauce on va être mangé Ne pas savoir quel sort nous attend, ce qui va nous arriver. “C’est pénible d’apprendre que la société va être rachetée sans savoir à quelle sauce on va être mangé”.
Manger comme un goinfre Manger beaucoup, salement.  Manger comme un cochon mais avec avidité.
 Manger à belles dents  Manger avec appétit.  “Tu dis que ton fils ne mange pas mais tu aurais dû le voir manger à belles dents sa cuisse de poulet à midi !”

Expression avec le mot “temps”

>>> Retour → “Liste des expressions françaises”

Voici une liste d’expressions courantes avec le mot “temps”.

Le temps c’est de l’argent

Time is money  (expression d’origine anglaise)

Les temps sont durs

. On traverse une période difficile, les temps sont durs pour les chômeurs de longue durée. 

Il faut laisser le temps au temps / du temps au temps

Proverbe qui  célèbre la patience. Il faut compter sur l’écoulement du temps pour qu’une situation compliquée s’arrange, qu’un problème se résolve.  Ne rien faire et attendre. “Nous réussirons à mener à bien ce projet un jour. Il faut laisser du temps au temps”.

Vivre de l’air du temps

Vivre de peu, sans moyen
. Il a toujours vécu de l’air du temps et ça ne changera pas. 

Il y a un temps pour tout

Expression tirée de la Bible. “Un temps pour enfanter et un temps pour mourir, un temps pour planter et un temps pour arracher, un temps pour tuer et un temps pour guérir, un temps pour pleurer et un temps pour rire… ». Cette expression se rapproche de celle ci-dessous “chaque chose en son temps”. Un bonne chose si elle est réalisée à contre-temps, pas au bon moment peut se révéler mauvaise.

Autres temps, autres moeurs.

À chaque changement d’époque, on change de comportements. Les choses évoluent avec le temps.

Chaque chose en son temps

Faire les choses l’une après l’autre sans griller les étapes et sans précipitation.
On va déjà nettoyer les murs, boucher les trous et ensuite on pourra commencer à tapisser. Chaque chose en son temps”.

Continue reading Expression avec le mot “temps”

“Voie” – Expressions et divers sens

Prenons la définition du dictionnaire Larousse : une voie c’est tout ce qui mène, permet d’aller d’un point à un autre sur terre, sur l’eau ou dans les airs.
Ci-dessous, vous trouverez une vidéo avec les différentes utilisations du mot “voie” dans différents domaines (médical, routier, fluvial…).
DIFFÉRENTES SORTES DE VOIES
N’oubliez pas de regarder SOUS LA VIDÉO les expressions avec le mot “voie”. 😀

EXPRESSIONS COURANTES AVEC LE MOT “VOIE”
La voie est libre = il n’y a pas d’obstacle
Mon principal concurrent a mis la clé sous la porte, je suis le seul sur le marché, la voie est libre !

Être sur la bonne voie 
Il est allé en prison  plusieurs  fois pour  des  vols  mais  depuis  quelques années il semble être sur la  bonne  voie. Il est devenu  pâtissier  et ça lui plaît.

En bonne voie
Quelque chose qui est en bonne voie c’est quelque chose qui est sur le point d’aboutir, qui est presque fini.
Le médecin : “Vous avez l’air d’aller mieux et votre blessure est en bonne voie de cicatrisation”.
.
Un chef d’entreprise : “Où en est le dossier Marchand ? Vous avez avancé ?
L’employé : “Oui, c’est en bonne voie. Je pense terminer avant la fin de la semaine”.

Changer de voie
J’ai commencé des études de droit mais ça ne me convient pas,  j’aimerais   bien changer de voie,  faire des études de médecine par exemple.

Prendre la bonne voie / Prendre la mauvaise voie /Être sur une mauvaise voie
Utiliser les bons moyens pour arriver à réaliser quelque chose.
“Il a pris la bonne voie, je pense qu’il devrait réussir”.

Être sur une mauvaise voie = être sur la mauvaise pente.
“Il est sur une mauvaise voie depuis qu’il traîne avec sa bande de copains”.

Être sur une voie de garage
Au sens propre : Les trains sont stationnés sur des voies de garage quand ils ne circulent pas.
.
Au sens figuré : “être sur une voie de garage” c’est ne pas évoluer dans  une  société, c’est  être  mis  à  l’écart  avec  un  travail  peu intéressant.

En voie d’amélioration
La région  devrait  accueillir  prochainement   plusieurs   médecins généralistes. Ce ne sera plus un désert médical. La situation est en voie d’amélioration.

Montrer la voie / Ouvrir la voie à quelque chose
Réaliser quelque chose en premier
Titre pris sur internet : “Daniel Ellsberg, le lanceur d’alerte qui a montré la voie”.
.
Titre pris sur internet : “Georg Jensen (1866-1935) : l’orfèvre qui a ouvert la voie au design scandinave”.

Mettre quelqu’un sur la voie
Donner des indices, des informations, des renseignements pour arriver à faire deviner quelque chose.
“Il ne savait pas quel cadeau on allait lui offrir pour son départ en retraite, pourtant je l’avais mis sur la voie plusieurs fois en lui parlant de l’Australie, des kangourous… “

Être en voie de disparition / d’extinction
“Malheureusement, beaucoup d’animaux sont en voie d’extinction principalement à cause des humains”.

Trouver sa voie / Chercher sa voie
Comment trouver sa voie professionnelle quand on est encore au lycée ?
.
Cela fait des années qu’il cherche sa voie, je me demande s’il va se fixer un jour sur un travail.

EXPRESSIONS AVEC -MARRON-

Retour à la page “expressions se rapportant aux couleurs”

ÊTRE MARRON

= être dupé / s’être fait avoir

“J’ai été trop gentil et finalement, c’est moi qui suis marron dans cette histoire” (= celui qui s’est fait avoir)

TIRER LES MARRONS DU FEU

“Tirer les marrons du feu” c’est tirer avantage d’une situation, celui qui profite d’une situation pour son bénéfice personnel.

“Même en temps de crise économique grave, certaines sociétés savent tirer les marrons du feu”. (= savent profiter de la situation)

UN AVOCAT, UN NOTAIRE, UN FINANCIER…MARRON ou

bien un avocat véreux ou un notaire, un financier… véreux 

Se dit d’une personne corrompue, malhonnête.

UN MARRON / UN NÈGRE MARRON / LE MARRONNAGE

Un marron est un fruit mais à la période esclavagiste un marron était un esclave qui avait réussi à se libérer et à fuir dans le maquis.

EXPRESSIONS AVEC -JAUNE-

Retour à la page “expressions se rapportant aux couleurs”

RIRE JAUNE / AVOIR UN RIRE JAUNE

“Rire jaune” c’est rire d’une manière forcée pour ne pas montrer qu’on est vexé ou touché par ce qui vient d’être dit.

FRANCHIR LA LIGNE JAUNE

Il y a quelques dizaines d’années, une ligne jaune en continu sur les routes de France signifiait qu’on ne pouvait pas la franchir pour dépasser la voiture devant nous. Depuis, la ligne jaune a changé de couleur et à présent ce sont des lignes blanches que l’on trouve sur le réseau routier français mais l’expression est restée. “Franchir la ligne jaune” c’est dépasser les limites.

LA FIÈVRE JAUNE

C’est une maladie transmise par des moustiques infectés particulièrement dans les pays africains et sud-américains.

Maillot jaune
LE MAILLOT JAUNE

Le coureur cycliste qui occupe la première place au classement d’une course cycliste porte un maillot jaune, comme par exemple lors du Tour de France tous les ans en juillet.

FAIRE UNE JAUNISSE DE QUELQUE CHOSE

Expression qui signifie être contrarié par quelque chose et le faire savoir d’une manière appuyée.
– Oui, c’est bon, arrête-toi ! J’ai bien compris que tu ne souhaitais pas que j’en parle à ton père ! Maintenant, c’est fait, c’est trop tard, tu ne vas pas nous en faire une jaunisse non ?

Pages jaunes

LES PAGES JAUNES DE L’ANNUAIRE

En France, “les pages jaunes” c’est l’annuaire téléphonique qui récapitule tous les numéros de téléphones et adresses  des professionnels.

JAUNE COCU / LE JAUNE, LA COULEUR DES COCUS

→ “Être cocu(e)” expression très familière signifiant qu’une personne est trompée  par sa femme ou par son mari.  Son partenaire est infidèle.

→ Au sens large, avoir été trompé, dupé.

“Au final, dans l’histoire que tu viens de me raconter, c’est toi le cocu !” (= “c’est toi qui t’es fait avoir / qui a été dupé – expression très familière)

AVOIR UNE VEINE DE COCU

= Avoir beaucoup de chance, une chance insolente

Il est bizarre de penser que quand on est cocu (trompé par son partenaire infidèle) on ait beaucoup de chance ! Peut-être, considère-t-on que le mari trompé ou la femme trompée mérite d’avoir plus de  chance que les autres en guise de compensation… (expression très familière)

UN JAUNE = UN BRISEUR DE GRÈVE

Les jaunes sont des  briseurs de grève considérés comme des traîtres par les grévistes parce qu’ils continuent  le travail et se désolidarisent de leurs autres camarades en grève. Au XIXe siècle, les jaunes étaient embauchés pour remplacer ceux qui manifestaient leur mécontentement en arrêtant le travail.   Ainsi, l’impact de la grève n’avait aucun effet sur la production de l’entreprise. Une bonne méthode pour casser une grève !

Pastis
UN PETIT JAUNE

Expression qui se rapporte à une boisson à base d’eau et d’un alcool très populaire en été en France : le pastis. Il est  à base d’anis et de réglisse.  Il a été créé au début du 20e siècle dans le sud de la France, en Provence (Marseille). C’est la boisson phare de l’été pour nombre de Français  quand il fait chaud. On verse une dose de pastis (qui veut dire “mélange” en provençal) dans un verre  et on rajoute de l’eau fraîche et des glaçons.

LE PÉRIL JAUNE

C’est une expression qui se rapporte à une période de la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle avec la crainte, l’angoisse des Français et occidentaux que les Japonais et les Chinois ne deviennent les maîtres du monde. L’adjectif “Jaune” en référence à la couleur de peau des Asiatiques.

Bien que les termes “Blanc”, “Noir” soient toujours utilisés pour désigner les personnes en fonction de leur couleur de peau, le mot “Jaune” pour désigner une personne d’Asie et tombé en désuétude. On lui préfère le mot “Asiatique”.